Sur la route, avec les baptisés de Pâques

Cierge pascale 2015A la paroisse de Saint-Ouen (93) 16 adultes et 4 jeunes/enfants ont été baptisés à Pâques 2015. Quels ont été les chemins de deux d’entre eux ?

Croire en la résurrection de Jésus nous demande de consentir à ne pas vouloir tout comprendre tout de suite, de donner du temps au temps, de faire confiance et d’avancer dans la vie avec des certitudes et des doutes.

Sur les pas du Ressuscité

C’est le cheminement de Ante : Après tout un parcours de vie en quête de Dieu mais sans jamais franchir le pas, voilà ce qu’elle exprime : « En fait, le Seigneur Jésus ne m’avait jamais abandonnée, il était toujours à mes côtés, il me parlait à travers des personnes, mais je refusais de l’écouter car j’étais dans un autre monde. Il me l’a prouvé deux mois après mon entrée en France. Je lui ai demandé du travail et j’ai trouvé du travail… Suite à toutes ces épreuves, finalement, je me suis inscrite pour me faire baptiser. Je suis très heureuse car je lui ai donné ma vie. Il me donne la force spirituellement de continuer mon parcours vers le baptême, je suis plus confiante, entourée de nos accompagnateurs qui nous soutiennent jusqu’au bout. »Christ est ressuscité

C’est aussi ce que nous dit Nathalie, attirée par la foi puis chamboulée par plusieurs deuils… Vraiment ce Dieu s’il est bon, comment peut-il permettre tout cela… Et puis la rencontre de son mari croyant, la mort de son père, la naissance de son fils atteint d’une maladie orpheline, hôpital, traitements inexistants et la rencontre de Rachida qui lui dit : « Ici, toi et ton fils tu seras bien. Il n’y a ni couleur ni religion. Nous ne sommes que des mamans. Ce soir, on allumera une lumière et on priera pour ton fils. » Aujourd’hui, ces paroles résonnent encore en moi. J’ai repris le petit livre de prière de ma grand-mère, celui d’il y a quelques années. J’ai passé de longues heures à prier, à méditer. J’y ai trouvé de l’aide, du soutien, de l’espérance. La force de continuer jour après jour sans abandonner. Et en cette nuit de Pâques elle est baptisée.

Emmaüs

Avec ces nouveaux baptisés, soyons des veilleurs d’espérance sûrs que Dieu ne nous abandonnera pas même s’il semble rester silencieux à nos appels.

Comme le disciple bien aimé du matin de Pâques, sachons voir les signes que Dieu nous fait au cœur de notre vie et croyons en son amour qui ne peut pas nous décevoir.

Joël Vabre fc,  Curé à Saint-Ouen (93)

Et aussi :

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X