L'Actualité des projets de la Fondation Anizan

Les dons à la Fondation Anizan permettent de bénéficier d’une déduction fiscale jusqu’à 75%.

Par ailleurs, la Fondation Anizan peut recevoir sans taxes les legs, donations et assurances-vie.

Projets en cours en 2022

Depuis plus d’un an, nous collectons des dons pour que soit réalisé le forage d’un puits dans la région d’Idiofa en RDC. Les travaux vont pouvoir commencer bientôt, nous l’espérons ! La population de ce quartier ne sera plus obligée de parcourir de longues distances pour rapporter l’eau indispensable dans la vie quotidienne des ménages. Ainsi d’importants problèmes sanitaires seront résolus et la vie des familles en sera améliorée.

Notre projet consiste à équiper la cuisine, dans le respect des normes sanitaires, avec un four de remise en température, une machine sous-videuse et une thermo-selleuse. Ces équipements permettront le conditionnement de barquettes qui seront consommées sur place ou redistribuées.

Projets terminés

Lettres aux amis de la fondation Anizan

Sous l'égide de la Fondation Caritas France

Afin de soutenir des initiatives à caractère social dans différents pays où les Fils de la Charité sont présents, nous avons créé en 2011, une Fondation Anizan, du nom de notre fondateur.

Cette fondation est abritée par le Secours Catholique “Caritas France”.

Il y a un siècle, le Père Anizan lui-même, décrivait notre mission dans les quartiers ouvriers en parlant de “la paroisse et des œuvres”. Annoncer la Bonne Nouvelle de l’Evangile, mais aussi soulager la misère par la création des œuvres.

C’est ainsi que depuis quelques années, le Secours Catholique nous a aidés à mettre en route la FONDATION ANIZAN pour créer des œuvres là où les populations sont en grande difficulté.

“J’ai le grand désir que le peuple chrétien réfléchisse durant le Jubilé sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Ce sera une façon de réveiller notre conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté, et de pénétrer toujours davantage le cœur de l’Evangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde divine”.

Le Pape François, dans sa lettre d’ouverture de l’année de la Miséricorde