Bande dessinée : “La soif de Dieu, une vie du père Anizan”

12 Fév 2018 | Vie religieuse | 0 commentaires

Auteur de l'article : Florence Krasowski
Crédit photos : Editions de l’Emmanuel

Un cadeau pour le centenaire

Dans le cadre du centenaire de la Congrégation des Fils de la Charité, nous sommes heureux de vous annoncer la parution (en octobre 2017) de la bande dessinée :

“La soif de Dieu, une vie du père Anizan”
Un fondateur prophétique
Missionnaire des périphéries
Sa cause de béatification est en cours

Résumé

Jean-Émile Anizan (1853-1928) était un passionné de Dieu et du monde populaire, animé “d’un véritable amour pour ces ouvriers si malheureux et si abandonnés”. Après s’être porté volontaire comme aumônier à Verdun, il fonde pour le monde ouvrier les Fils de la Charité qui, à l’exemple du Christ et de leur fondateur, vivent avec et pour le peuple. Prophète du renouveau du christianisme social, le père Anizan, hyperactif, créa une multitude d’œuvres : patronages, associations de visite.

Les auteurs

  • Scénariste : Christophe Hadevis est prêtre de l’Emmanuel et du diocèse d’Autun. Auteur de nombreuses bandes dessinées, premier Prix international de la bande dessinée chrétienne au festival d’Angoulême pour “Quelques écorces d’orange amère: une vie de Benoît Labre” en 2014)
  • Illustrations : Erwan Le Saëc, dessinateur professionnel de BD
  • Couleur : Véronique Gourdin
  • Typographie, lettrage et calibrage des planches : Stevan Roudaut
  • Editeur : Editions de l’Emmanuel, Contact presse : Hélène Mongin – 01 58 10 75 06 – hmongin@editions-emmanuel.fr ; 89 bd Auguste-Blanqui à Paris (75013) Librairie Emmanuel

Caractéristiques

  • Date de parution 18/10/2017
  • Editeur Les Editions Emmanuel
  • Format 22cm x 30cm
  • Prix 15 euros, 48 pages
  • SBNI 978-2-35389-656-1
  • Sélection pour le Festival de la Bande dessinée chrétienne à Angoulême en 2019

Se la procurer

  • Disponible chez les Fils de la Charité au 22 rue de l’abbé Derry à Issy-les-Moulineaux (92)
  • En librairie
  • Par courrier : 5 euros de frais de port (commander à l’aide du formulaire de contact)

Pourquoi une bande dessinée ?

Mais pourquoi une bande dessinée sur le père Jean-Émile Anizan (1853-1928), alors que bien des ouvrages existent déjà sur ce prêtre, fondateur des Fils de la Charité en 1918 et cofondateur des Auxiliatrices de la Charité en 1926?

L’idée n’est pas récente et une première bande dessinée fut réalisée dans les années 1950 par le père Gaston Courtois, lui-même Fils de la Charité, dans la collection Belles histoires et belles vies. Bien des années plus tard, le père Philippe Denis voulut réactualiser cette bande dessinée, mais le projet ne put se concrétiser.

C’est en 2013 que deux de nos jeunes frères de la région France nous interpellèrent de nouveau et nous proposèrent de reprendre cette idée. Ils avaient constaté que nous n’avions pas de supports pour faire connaître notre fondateur aux enfants, mais aussi à ceux pour qui la lecture d’une biographie classique pouvait sembler fastidieuse.

Le projet fit son chemin et une échéance se présenta à nous tout naturellement : le centenaire de notre fondation en 2018.

En février 2014, une journée au Festival d’Angoulême nous permit de prendre les premiers contacts avec le scénariste Christophe Hadevis, le dessinateur Erwan Le Saèc et les éditions de l’Emmanuel qui avaient remporté le prix de la BD chrétienne avec l’album Quelques écorces d’orange amère, dont nous avions particulièrement aimé la réalisation.

Suite à notre demande, le père Christophe Hadevis nous donna sa réponse le jour de la fête du Sacré-Coeur (fête patronale des Fils de la Charité); sans doute un “clin Dieu” du père Anizan à ses enfants d’aujourd’hui… En écrivant ces quelques lignes, nous tenons à remercier particulièrement Christophe Hadevis, Erwan Le Saéc et Véronique Gourdin ainsi que les éditions de l’Emmanuel pour avoir accepté de rentrer dans ce projet.

Nous espérons que cette bande dessinée, voulue pour le centenaire de la congrégation des Fils de la Charité, permettra à tous et notamment aux plus jeunes de (re)découvrir cette belle figure d’homme, de prêtre, de pasteur et de missionnaire au service des quartiers populaires, et saura faire entendre, qui sait, l’appel du Christ à une Charité toujours plus inventive.

A tous nous souhaitons une bonne lecture.

27 septembre 2017, en la fête de saint Vincent de Paul

Père Pierre TRITZ, supérieur général des Fils de la Charité
Père Jean-Michel RAPAUD, responsable des Fils de la Charité de France

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De Verdun, je retiens … les acteurs du projet T’ témoignent

Les acteurs du Projet T’ reviennent de Verdun début octobre 2022. Pierre Tritz fc les a fait marcher deux jours sur les pas du Père Anizan.

Les Fils de la Charité rendent hommage à Fanny Cheyrou

Fanny Cheyrou est décédée ce 22 octobre 2022. Nous la connaissions depuis 8 ans pour son travail de journaliste à Panorama et à La Croix.

Manière de vivre, les religieux aujourd’hui par Philippe Lécrivain

Philippe Lécrivain : “En acceptant de vivre en communauté, les religieux choisissent aussi une manière singulière d’accéder à Dieu”

Depuis 50 ans à La Courneuve nous vivons un grand voyage

Ce 8 octobre 2022 à Saint-Lucien de La Courneuve, nous célébrions un anniversaire ! Celui du jubilé d’or de présence des Fils de la Charité.

Michel Franco fc arrive à Bourges avec la métaphore de la “pizza”

Le 25 septembre 2022, Michel Franco fc a été installé à la paroisse de Saint-Jean de Bourges. Il se présente avec la métaphore de la pizza.

50 ans de présence des Fils de la Charité à La Courneuve

Le 8 octobre 2022 aura lieu la célébration des 50 ans de présence des religieux Fils de la Charité dans la ville de La Courneuve.

30 ans de la Régie de quartier “Bourges agglo Services”

Vous êtes invités aux 30 ans de la Régie de quartier de Bourges à l’inauguration d’une exposition et table ronde avec Pierre Tritz fc

Le mystère de la vie cachée par Margarita Saldaña Mostajos

« Dieu opte pour la périphérie et l’insignifiance” affirme Margarita Saldaña Mostajos. On peut lire et relire ce livre de crayon à la main.

Portrait du père Jacques Michon fc, décédé en Vendée

Jacques Michon fc a œuvré au Kremlin-Bicêtre, Villeneuve-St-Gorges, Colombes et Gentilly, La Rochelle et la Chapelle Saint Luc et des Noës

Le père Jacques Michon est décédé le 7 septembre 2022

Le Supérieur des Fils de la Charité et sa famille, font part du décès du Père Jacques Michon le mercredi 7 septembre 2022, à 83 ans.

Share This