La saison 2015 des pèlerinages recommence à Lourdes. A la Cité Saint-Pierre, où 3 Fils de la Charité sont présents, une fresque autour du nouveau thème est en cours de réalisation. Quel est le thème de cette année ?

« Lourdes, la joie de la mission »

« La joie de la mission » est le thème proposé par les sanctuaires à Lourdes cette année. Nous aimerions le décliner autour de Marie aux noces de Cana et de Bernadette à la grotte.

La mission ? Marie est en communion avec Jésus, Bernadette est en communion avec Marie de là naît leur mission.

« Faites tout ce qu’il vous dira….»

Dira Marie face au manque de vin durant les noces de Cana. Elle se propose d’être l’intermédiaire entre les désirs des hommes et son fils.

« J’ai promis »….

Dira Bernadette face à ceux qui veulent la dissuader de retourner à la grotte, acceptant ainsi d’être l’intermédiaire pour porter le message de Marie au prêtre et par là à l’Eglise et au monde.

Bernadette et la missionFresque de la Cité Saint-Pierre

Bernadette est en communion et vit la mission avec ceux qui vont l’accompagner, hier comme aujourd’hui.

Par la droiture de sa vie personnelle. Sa famille et ses proches assureront qu’elle ne mentait jamais et qu’elle était très obéissante et très droite. Elle aimait beaucoup ses parents, frères et sœurs..
Par le service de la charité. Elle aide ses compagnes à ramasser le bois mort et les os à la grotte; elle « chine » en ville pour récolter quelques chiffons ou ferraille qu’elle pourra revendre ; elle sert au café de sa tante et marraine pour soutenir sa famille dans la misère ; elle aime visiter des malades.
Par son travail quotidien. Elle ne manquera jamais l’école, même pendant les apparitions, prendra soin de ses frères et sœurs, et plus tard au couvent, fera son travail d’infirmière avec zèle et soin de ses sœurs, puis comme sacristine avant de déclarer durant ses longues heures de souffrance dues à la maladie : ‘Je fais tout de même mon emploi’. ‘Et lequel ?’ répondit sa compagne. ‘Celui d’être malade à l’infirmerie’,
Par le témoignage. Malgré toutes les pressions, les calomnies, les ricanements, le scepticisme de la justice, du corps médical, des autorités civiles, de l’Eglise. Elle accepte inlassablement de raconter les apparitions, même si cela lui coûte de plus en plus. « La meilleure preuve des apparitions c’est Bernadette ! » dira le curé de Lourdes.
Par la prière et sa vie chrétienne. Sa fidélité à la prière personnelle et en famille, grâce au chapelet et aux quelques prières qu’elle avait apprises en français. Durant la période des apparitions Bernadette sera initiée, grâce à sa ténacité, aux sacrements, se confessera et fera sa première communion. Toute sa vie sera ensuite irriguée, nourrie, fortifiée par la Parole et l’Eucharistie.
Par son rayonnement. Tant de personnes répètent les gestes de Bernadette : faire le signe de la croix, embrasser la terre, boire l’eau de la source et s’y laver, prier pour les pécheurs, rester en silence, dire le chapelet… Gestes qui traduisent une conversion du cœur…et qui disent une guérison intérieure.

Et nous?Fresque de la Cité Saint-Pierre

Vérifions comment nous pouvons entre dans cette joie de la mission par la qualité de la communion que nous mettons en œuvre avec nos proches, dans nos équipes, dans nos groupes et voyages de l’espérance.

« Les grandes réformes commencent par les petites choses et les vastes desseins sont conditionnés par de menus détails… » « Apprenez à renoncer aux tours de Babel… Donnez-vous l’estime des petites choses… Ayons de grands desseins mais commençons par d’humbles gestes ».

Jean Rodhain, fondateur du Secours Catholique, créateur avec Mgr Théas La Cité Saint-Pierre

Lire aussi:

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X