« Faire » le caté ou « être » catéchiste ?

Catéchististes

CatéchististesLa formation des laïcs

Nous étions une douzaine ce dimanche 15 février dernier dans les locaux de la paroisse Sainte-Hélène à Paris pour réfléchir entre catéchistes des paroisses de Saint-Lucien et Saint-Yves de La Courneuve à notre belle mission auprès des jeunes.
Ce fut un temps enrichissant que nous avons vécu autour du père Xavier Séclier avec une double objectifs :

  • La convivialité :

Prendre le temps de mieux se connaître entre catéchistes de nos deux paroisses car finalement nous n’avions jamais eu encore l’occasion de nous rencontrer vraiment depuis que la communauté des Fils de la Charité à pris en charge la totalité de la ville de La Courneuve.

Et je peux vous dire que les fous rires n’ont pas manqué pendant cette journée…

Catéchististes

  • La réflexion :

Prendre le temps de réfléchir à notre agir comme catéchistes car finalement en travaillant ensemble et en petit groupe sur le texte du pape François adressé aux catéchistes nous avons pris davantage conscience que nous sommes, par toute notre vie, catéchiste. Ce fut un temps également pour nous poser à quelques jours du début du Carême, un peu comme une retraite. Le fait que nous ne soyons pas sur La Courneuve pour cette journée nous a aidé également à nous déplacer intérieurement.

Enfin nous avons terminé notre journée par la messe dans la chapelle de semaine de l’église Sainte-Hélène pour rendre grâce de cette belle journée passée ensemble et pour tous les trésors que nous découvrons chez les jeunes que nous avons au caté. Nous rappelant aussi que c’est l’Eucharistie qui fait l’unité dans nos vies de catéchistes. Alors certes ce n’est pas toujours facile dans nos quartiers mais nous pouvons dire que cette journée nous a véritablement reboosté pour la suite et nous a aidé à rentrer un peu plus dans le temps du Carême.

Nous nous sommes promis de renouveler cette belle journée sans doute l’an prochain à la même période sur un thème quiCatéchististes reste à déterminer. En tous les cas, nous avons vu les visages de nos consoeurs et confrères et nous nous sentons maintenant plus proche d’eux dans notre mission de catéchèse par la mission mais aussi par la prière. « On se sent moins seule » disait l’une d’entre nous.

 Un catéchiste de La Courneuve

A voir aussi :

Commentaires

Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X