Projet T’ : 2ème représentation à Issigeac (24) le 26 août 2023

1 Sep 2023 | Projet T' | 0 commentaires

Auteur de l'article : Sabrina, Axel, Clotilde
Crédit photos : Les Fils de la Charité

Projet T’ : 2ème représentation à Issigeac (24) le 26 août 2023

1. Témoignage de Sabrina

Le vendredi 25 août 2023, nous sommes partis en Dordogne, précisément à Issigeac, d’où vient Benjamin Vergniaud fc (le metteur en scène). Nous avions tous hâte, car cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas réunis ; depuis la première représentation à Saint-Ouen (93), une soirée pleine d’émotions, notamment le stress.

L’arrivée à Issigeac

Le départ était prévu à 7 heures car il y avait énormément de route à faire. Le camion était rempli d’objets de notre scène : le bar, les chaises, les tables, les costumes, etc. On aurait dit des stars qui partent en tournée ! Lorsque tout le monde est arrivé, nous avons pris la route. C’était long, mais le temps a passé vite car nous avons pu dormir, nous reposer, écouter de la musique et manger un pique-nique ensemble sur une aire de repos.

Arrivés à Issigeac, accueillis par la famille de Benjamin, nous avons découvert notre lieu de représentation. Pas de temps à perdre… Il fallait tout mettre en place sur la scène, mais également les chaises des spectateurs.
Une fois terminé, nous nous sommes rendus dans nos lieux d’hébergement, chez la famille de Benjamin, au milieu des vignes. C’était magnifique. Nous avons partagé notre premier dîner ensemble avec joie et des rires qui ne s’arrêtaient pas. Ensuite, nous sommes allés nous reposer.

Découverte de la vigne d’Issigeac

Le samedi matin, nous nous sommes réveillés pour prendre notre petit déjeuner avant de visiter le lieu de production des vins de la famille. C’était une découverte magnifique pour certains et une source d’enrichissement sur la culture du vin pour d’autres.
Après avoir visité́ un peu la ville et partagé un repas ensemble, nous sommes passés aux choses sérieuses. Nous avons commencé les répétitions de notre pièce de théâtre avec le travail de quelques scènes et la répétition générale. Ensuite, nous avons quitté nos costumes pour sortir et nous promener afin de réduire un peu le stress.

Une vague d’applaudissement

L’heure approchait ! Il était temps d’accueillir les gens, et rien de mieux que deux mendiants, ahah, c’était tellement drôle car les prétendus mendiants ressemblaient vraiment à cela. Ensuite, les autres personnages se sont préparés.
À 20h00, les lumières se sont éteintes, et la pièce a commencée à se dérouler pour se terminer sur une énorme vague d’applaudissements. Nous avons partagé un moment tellement chaleureux avec le public, répondu aux questions posées, et partagé nos ressentis.
Après toutes ces émotions, nous avons dégusté des pizzas, un rituel après chaque représentation, puis nous avons tout rangé dans le camion. Nous étions si fatigués qu’il n’était pas difficile de rejoindre nos lits pour dormir.

Chants et danse à la messe dominicale

Le dimanche, tout le monde s’est levé tôt pour prendre le petit-déjeuner, car nous devions animer la messe. La messe a commencé et s’est déroulée normalement. Mais elle s’est terminée par une surprise : une danse et un chant composé par certains pour les JMJ Lisbonne. Tous les artistes présents pour cette chanson ont chanté, et les gens ont dansé.

Ensuite, nous sommes rentrés pour ranger et partager le dernier repas avec toute la famille de Benjamin. Cela s’est terminé avec des au revoir assez difficiles. Après 7 heures de route, nous sommes arrivés à Saint-Ouen et nous nous sommes dit au revoir après ce magnifique week-end partagé ensemble.

2. Témoignage d’Axel

Cette deuxième représentation du Projet T’, s’inscrit dans la continuité de la première du mois de juin, sauf qu’elle n’a pas eu lieu chez nous à Saint-Ouen, mais à Issigeac, et avec un nouveau public.

Un élan conservé

Et pour nous familiariser avec ce changement spatial, nous pouvons compter sur nos accompagnateurs. Ils nous ont beaucoup aidé à nous maintenir dans l’élan que nous avions eu lors du premier spectacle, avec des mots justes, cela afin de nous amener à entrer toujours plus dans le rôle de nos personnages, avec les retours du public sur notre jeu…

Nouveau public

Tout cela nous a permis de déployer de plus en plus notre plein potentiel devant notre public d’Issigeac. En effet, je suis très heureux de pouvoir me reconnecter à ce désir de jouer même si nous ne sommes qu’à notre deuxième représentation. Et ce désir de jouer nous le partageons tous dans notre troupe en tant qu’acte d’épanouissement, de création et de joie.
On joue pour se relier aux autres et pour partager à travers chacun de nos personnages, les différents aspects de la Charité qui est présente à travers toute la pièce que nous jouons.

Accueil très chaleureux

Nous avons été beaucoup touchés par l’accueil très chaleureux que nous avons reçu de la famille de Benjamin Vergniaud fc, lors de notre arrivée jusqu’à notre départ. C’est assez étonnant, puisqu’elle nous a fait vivre finalement le message de la pièce tout au long de notre séjour. C’était un bonheur de partager ce moment avec elle.
Encore merci à elle, aux spectateurs et à nos accompagnateurs.

3. Témoignage de Clotilde

Une deuxième représentation n’a rien à voir avec une première, et pourtant c’est la même pièce qui se joue devant les spectateurs.

Reconnaissance pour les moyens déployés

Nos familles ne sont pas présentes, mais celle de notre metteur en scène et accompagnateur, Benjamin, est presque au complet. Ce long week-end à Issigeac se prépare depuis longtemps et beaucoup de moyens ont été déployés pour nous accueillir. Nous sommes extrêmement reconnaissants et ne voulons pas décevoir toutes ces personnes.

Nous n’avons pas répété ensemble depuis la première, le 17 juin dernier. Le stress dans les coulisses est palpable. C’est un stress différent de la première, mais toujours aussi porteur. Chacun encourage et rassure l’autre. Le groupe est plus soudé que jamais avant de monter sur scène.

L’ambiance est joyeuse

Les coups résonnent, la musique démarre, la lumière s’allume. « Charité point comme… » est lancée.

Depuis les coulisses, les jeux de lumière sur le mur nous font profiter d’un spectacle à couper le souffle. L’adrénaline a remplacé le trac. L’ambiance est joyeuse et il est difficile de ne pas se laisser entraîner à quelques pas de danse par les musiques qui animent la scène.

Tout ne semble durer qu’un instant et déjà les applaudissements retentissent pour accompagner notre sortie. L’agitation redescend et laisse place au désormais habituel temps d’échange et de discussion.

Une expérience humaine

Quel plaisir d’entendre que les spectateurs ont ressenti cette cohésion au sein du groupe. Mission réussie pour nos accompagnateurs et toute la troupe. En effet, le projet T’, ce n’est pas seulement du théâtre, c’est aussi et surtout une expérience humaine, un cheminement dans notre foi, dans la découverte de la charité, de nous-mêmes et des autres.

Lorsque vient l’heure du débriefing, il est très satisfaisant d’observer les progrès de chacun dans la maîtrise de son texte, de voir à quel point nous avons réussi à nous approprier nos rôles et dépasser nos limites encore une fois.

En espérant que chaque représentation à venir soit encore meilleure que la précédente et que vous veniez encore nombreux partager ce moment avec nous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hommage au père Pierre Naert 05/01/1936 – 9/5/2024

Pierre Naert a œuvré dans les diocèses de Tours, Évry Corbeil Essonnes, Pointe Noire ( Congo), Agen, Rouen, Marseille, La Rochelle, Pontoise, Tarbes et Lourdes

Décès du père Pierre Naert fc le 9 mai 2024

P. Pierre Naert fc est décédé le 9 mai 2024 à Issy-les-Moulineaux, en la fête de l’Ascension du Seigneur. Ses funérailles seront le 16 mai.

Les dates de la pièce de théâtre “Charité Point Comme”

13 jeunes de Saint-Ouen (93) jouent la pièce de théâtre “Charité Point Comme” à Saint-Ouen, Issigeac, Verdun, Argenteuil, Artenay.

Il y avait un jardin par mesdames Choplin, Ducrocq, Nobecourt

Marie-Laure Choplin, Anne Ducrocq et Laurence Nobécourt nous donnent leurs regards du jeudi saint au dimanche de de la Résurrection.

Sur la montagne par Adrien Candiard o.p.

Adrien Candiard o.p. explique que donner sa vie n’est pas une option. Mais, précise-t-il, le premier à tout donner, gratuitement, n’est-il pas Dieu lui-même ?

Se laisser étonner par l’Ancien Testament par Alain Patin

Alain Papin a retenu Jonas, Abraham, Moïse et Élie. Dieu se donne à voir dans des histoires tourmentées. Sans doute en est-il de même pour nous.

10 conseils pour vivre le carême

Michel Retailleau fc nous rappelle que le temps du Carême se vit le concret avec un brin d’humour du Cardinal belge Godfried Daneels

Des femmes contre Pinochet par Samuel Laurent Xu

Samuel Laurent Xu nous introduit au cœur des quartiers populaires du Chili et d’une Eglise catholique fracturée

En route pour le Chapitre général du 23 juin au 14 juillet 2024

Le 23 juin 2024 s’ouvrira pour 3 semaines, le XIXème Chapitre général des Fils de la Charité, à Issy-les-Moulineaux, avec 17 capitulants élus.

Le pansement Schubert par Claire Oppert

Concertiste, enseignante, Claire Oppert se forme à l’art-thérapie. Elle joue pour les personnes en fin de vie, les malades douloureux, les autistes.

Share This