Révélé aux tout-petits par Frédéric-Marie Le Méhauté

3 Juin 2024 | Livre coup de cœur | 0 commentaires

Auteur de l'article : Eric Récopé fc
Crédit photos : Edition Le Cerf

Révélé aux tout-petits par Frédéric-Marie Le Méhauté

Pourquoi veut-on vivre ?

Le père Frédéric-Marie Le Méhauté, Franciscain se demande : Comment les humains se débrouillent-ils pour continuer à exister chaque jour ? Pourquoi veulent-ils vivre ? Qu’est-ce qui fait que les enfants ont envie de devenir grands ? Pour vivre il faut croire un peu en l’humanité. Mais quand on a approché de trop près la barbarie humaine, on peut être tenté de tout arrêter.

Qui se souvient des pauvres eux-mêmes ?

Comment dire la vie en abondance, promise par le Dieu qui ressuscite Jésus, sans gommer la souffrance, sans « silencier » une fois encore tous les vaincus ? Se pourrait-il vraiment que les pauvres, ceux qui traversent la vie en se confrontant à la radicale fragilité, à l’absence des relations, à l’exclusion, nous ouvrent un chemin et rendent présente la Bonne Nouvelle ? Se pourrait-il qu’ils nous dévoilent l’identité profonde de Jésus, non seulement après qu’ils aient surmonté les épreuves, mais également au cœur même de ces échecs ? Nous nous souvenons des paroles des saints qui ont œuvré auprès des pauvres, mais qui se souvient des pauvres eux-mêmes ? Leur expérience est souvent oubliée et leur pensée méconnue. « La sagesse du pauvre est méconnue et ses paroles, personne ne les écoute » lit-on dans la Bible.

Le pauvre rend actuelle la présence de Jésus en nous

L’être humain éprouve dans ses limites, sa fragilité, son péché, la violence qui écrase : « Ce n’est pas une vie, on n’est pas des chiens », mots pour dénoncer injustice et déconsidération, pour donner à voir une autre image de soi. Frédéric-Marie Le Méhauté pense que “rendre actuelle la présence de Jésus en nous, tel est le mystère propre du pauvre”.

La foi au Christ naît toujours de témoins

La révélation de ce qui a été caché est donnée à des tout-petits. Il y a là une partialité qu’il faut assumer. Certes le salut est pour tous, mais il nous advient d’abord par certains. Une promesse inconditionnelle court toujours le risque de tomber dans le conservatisme politique ou le pharisaïsme religieux. Écouter les pauvres ne doit pas seulement conduire à la dénonciation des injustices sociales économiques ou ecclésiales, mais aussi proposer une autre modalité du vivre-ensemble. Nous ne devrions jamais disjoindre le Christ des pauvres mais plutôt entendre le Christ à travers les pauvres et les pauvres dans le Christ. La foi au Christ naît toujours de témoins.

Frédéric-Marie Le Méhauté parle du cumul des précarités

Dans leur fragilité ces témoignages permettent à l’homme de se mesurer à ce qui est incommensurable. Tout être humain est précaire et vulnérable, mais ce qui qualifie le pauvre, c’est le cumul des précarités. Comment imaginer une telle cascade, un tel enchaînement ? Plutôt que d’entrer dans les catégories figées qui enferment dans des stéréotypes, mieux vaut entrer dans une dynamique : le pauvre est l’inaudible, l’invisible, il est l’absent, « l’imprésent » qui introduit un manque, une inquiétude, mais qui met en mouvement. Oui la parole des pauvres désarçonne, car elle est recherche de l’absent.

Vouloir entendre une sagesse que le monde ne veut pas entendre

Accepter qu’il y ait une lumière dans le monde des pauvres et une lumière originale est une option. Prendre cette option, c’est accepter de se lancer dans une aventure et donc se risquer sur des chemins dont on ne sait pas où ils nous mèneront. Cette aventure est motivée par une espérance et une attente : vouloir entendre une parole qui manque au monde et à l’Eglise, une sagesse que le monde ne veut pas entendre.

Si notre foi et notre espérance s’épuisent, c’est parce que nous ne savons plus, nous ne voulons pas entendre les plus pauvres. « Ressusciter, c’est revenir à la vie ». Et dans cette résurrection il y a le pardon, nécessité pour vivre et manière de croire. C’est pour moi le sens de l’aventure humaine.

Eric Récopé fc

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prières et cris d’en bas par Marie-Noëlle Nachard

Maryvonne Caillaux a reçu ces prières de Marie-Noëlle Nachard, une vie toute tissée de misère et de souffrances, d’abandon et de trahison.

Vivre avec l’irréparé par Isabelle Le Bourgeois

Isabelle Le Bourgeois : visiteuse de prison, psychanalyste et religieuse, croit d’expérience que nous avons tous en nous une force de vie

Dernière représentation de Théâtre “Charité Point Comme”

13 jeunes de Saint-Ouen triompheront au théâtre, de 3 ans de travail le 22 juin 2024 lors du dernier lever de rideau de “Charité Point Comme”

Espionner, mentir, détruire par Martin Untersinger

Martin Untersinger enquête sur le cyberespace qui est aujourd’hui le lieu d’une guerre mondiale silencieuse et incessante.

Hommage au père Pierre Naert 05/01/1936 – 9/5/2024

Pierre Naert a œuvré dans les diocèses de Tours, Évry Corbeil Essonnes, Pointe Noire ( Congo), Agen, Rouen, Marseille, La Rochelle, Pontoise, Tarbes et Lourdes

Décès du père Pierre Naert fc le 9 mai 2024

P. Pierre Naert fc est décédé le 9 mai 2024 à Issy-les-Moulineaux, en la fête de l’Ascension du Seigneur. Ses funérailles seront le 16 mai.

Petit frère par Isabelle Coutant et Yvon Atonga

Ce témoignage d’Isabelle Coutant nous invite au cœur même du récit familial de migrants originaire du Congo-Brazzaville vivant en Cités.

Les dates de la pièce de théâtre “Charité Point Comme”

13 jeunes de Saint-Ouen (93) jouent la pièce de théâtre “Charité Point Comme” à Saint-Ouen, Issigeac, Verdun, Argenteuil, Artenay.

Les ingénieurs du chaos par Giuliano da Empoli

Après Vladimir Poutine, Giuliano da Empoli nous parle du monde de Donald Trump qui a su utiliser les réseaux sociaux à des fins politiques.

Il y avait un jardin par mesdames Choplin, Ducrocq, Nobecourt

Marie-Laure Choplin, Anne Ducrocq et Laurence Nobécourt nous donnent leurs regards du jeudi saint au dimanche de de la Résurrection.

Share This