Piaget-Lip, avant-pendant-après par Joël Mamet

21 Déc 2023 | Livre coup de cœur | 0 commentaires

Auteur de l'article : Eric Récopé fc
Crédit photos : Les Editions du Sekoya

Piaget-Lip, avant-pendant-après par Joël Mamet

Joël Mamet dresse une biographie de Charles Piaget, leader incontesté de l’horloger Fred Lip

Lip-Sa était une société horlogère de Besançon, très florissante et innovante, devenue sous la houlette de Fred Lip le premier horloger de France, soit 1 500 employés, 300 000 montres par an. Toujours seul et se voulant à la pointe, Fred Lip, trop individualiste et isolé, ne peut s’adapter au marché horloger en pleine évolution avec l’arrivée du quartz qu’il n’avait pas vu venir.
En 1971 Fred Lipmann sera remercié par les actionnaires, et écarté de l’entreprise créée par son grand-père et pour laquelle il s’était battu toute sa vie. En 1973, LIP présente les premières montres à quartz “Made In France”, mais il est trop tard. L’entreprise dépose le bilan. Le plan de licenciement général déclenche une grève et de grandes manifestations. Malgré plusieurs essais pour remettre l’entreprise à flots, LIP est liquidée en 1977. Les employés entament une lutte qui fera émerger de nouvelles pratiques dans ce combat pour l’emploi.

Charles Piaget, un leader incontesté

Très vite Charles Piaget est apparu comme un leader incontesté dont le charisme a galvanisé les troupes. Et pourtant cet excellent outilleur passionné par son travail de grande précision n’avait aucune attirance pour la vie militante. Abandonné par sa mère dès sa naissance, il perd son père à 15 ans, âge où il aimait traîner avec ses copains. Il est alors adopté par une famille d’origine italienne très proche de son père. À leur contact il découvrira un christianisme ouvert. Il se marie à 25 ans avec Annie, amie de la famille, dont il aura six enfants ; avec elle il participera pendant plus de 20 ans à une équipe d’ACO. Comme beaucoup d’autres, avec l’aide de sa famille et ses amis il se construit une maison pour héberger sa tribu, sans oublier le jardinage pour la nourrir.

Chef d’équipe, puis contremaître, puis chef d’atelier

Excellent professionnel, il deviendra chef d’équipe, puis contremaître, puis chef d’atelier. Son beau-frère, délégué CFTC, l’ouvre au syndicalisme et il y prendra sa carte en précisant « Je voulais bien être syndiqué parce que j’étais sensible à l’injustice, et donc je voulais prendre ma part dans ce combat en prenant une carte et en participant à des actions, pourquoi pas. Mais sans rien d’autre. Sans responsabilités. » Et pourtant, il sera embarqué presque malgré lui.

Charles Piaget, un pivot syndical et facilitateur d’action intersyndicale

De fil en aiguille, par son humilité, sa capacité d’écoute, sa droiture, sa détermination, Charles va devenir un pivot syndical et facilitera aussi une forte action intersyndicale. Très exigeant vis-à-vis de lui-même, menant une vie d’ascète, il répond à la confiance de ses camarades. Ouvert à tous il permettra l’expression des uns et des autres dans les assemblées générales et conduira des actions d’un autre type.

Confronté aux médias et à de nombreux responsables syndicaux et politiques

Durant dix années (1973-1983) il se donnera sans compter à la lutte des LIP. Il sera ainsi confronté aux médias et à de nombreux responsables syndicaux et politiques. Effet collatéral, cette lutte conduira un groupe « maoïste » à s’auto-dissoudre, car « quelle utilité de se croire l’avant-garde du prolétariat quand celui-ci sait de lui-même faire son chemin ? » C’est à lui que pensent des responsables du PSU et d’autres mouvements d’extrême gauche comme candidat aux présidentielles ! Mitterrand emportera la mise.

Vie de famille et vie militante

Au décès de sa femme en 1982 Charles culpabilisera de lui avoir laissé la lourde tâche de la vie du foyer et surtout d’élever ses six enfants en son absence à cause de sa vie militante. L’année suivante, épuisé, il part en pré-retraite. Il se fera plus proche de ses enfants.
Dix ans plus tard il s’engage à nouveau dans la lutte contre le chômage.
Jusqu’à son décès en novembre 2023.

Éric Récopé fc

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se laisser étonner par l’Ancien Testament par Alain Patin

Alain Papin a retenu Jonas, Abraham, Moïse et Élie. Dieu se donne à voir dans des histoires tourmentées. Sans doute en est-il de même pour nous.

Des femmes contre Pinochet par Samuel Laurent Xu

Samuel Laurent Xu nous introduit au cœur des quartiers populaires du Chili et d’une Eglise catholique fracturée

En route pour le Chapitre général du 23 juin au 14 juillet 2024

Le 23 juin 2024 s’ouvrira pour 3 semaines, le XIXème Chapitre général des Fils de la Charité, à Issy-les-Moulineaux, avec 17 capitulants élus.

Le pansement Schubert par Claire Oppert

Concertiste, enseignante, Claire Oppert se forme à l’art-thérapie. Elle joue pour les personnes en fin de vie, les malades douloureux, les autistes.

Le Pape bénit des jeunes des cités françaises

Le 4 janvier 2024, le pape François a reçu en audience privée des jeunes des cités de Sarcelles, Bondy, La Courneuve et Trappes

Cadavres en sursis par Philip Mechanicus

Philip Mecanicus raconte la vie et le quotidien de dizaines de milliers de Juifs passés par le camp de Westerbork, aux Pays-Bas.

Première “Saison d’Anizan” le 14 janvier 2024 : à Artenay (45)

Vous êtes invités aux « 4 Saisons d’Anizan » : ce 14 janvier 2024 à Artenay (45) pour faire mémoire du baptême de Jean-Emilie Anizan.

Hommage au père Paul Thouard fc 26/10/1923 – 18/12/2023

Paul Thouard fc est décédé le 18 décembre 2023 : 100 ans d’action de grâce pour sa mission à Argenteuil, Clichy, Grand-Quevilly, St-Pierre-des-Corps, La Chapelle-St-Luc, Belleville…

Décès du père Paul Thouard fc le 18 décembre 2023

Paul Thouard fc est décédé 18 décembre 2023. Ses funérailles aura lieu le 29 décembre à 10 en l’église Saint-Etienne d’Issy-les-Moulineaux

Les dates de la pièce de théâtre “Charité Point Comme”

13 jeunes de Saint-Ouen (93) jouent la pièce de théâtre “Charité Point Comme” à Saint-Ouen, Issigeac, Verdun, Argenteuil, Artenay.

Share This