Ressuscitez-le, Ressuscitez-le !

Les oeufs de Pâques

Ressuscitez-le, Ressuscitez-le !

 

Le dimanche des rameaux, les enfants du catéchisme proclamaient La Passion de Jésus. Chacun avait son rôle et Isabelle lisait les paroles de la foule. Le curé de Sainte-Hélène à Paris témoigne d’une belle perle.

Chemin de croix 2016, Paroisse Saint Sernin à Toulouse

© Florence Sanyas

A la répétition, Isabelle avait un mal fou à crier “Crucifie-le ! Crucifie-le !” Les mots ne sortaient pas.

Pour l’aider je lui dis qu’elle représentait les gens en colère qui voulaient faire mourir Jésus et qu’il fallait donc le crier très fort.

Au cours de la célébration elle interprète parfaitement son rôle en criant d’abord “Mort à cet homme !” puis arrivant au fameux “Crucifie-le!”, elle crie “Ressuscite-le, Ressuscite-le !”

Désir de voir Jésus vivant

Chemin de croix 2016, Paroisse Saint Sernin à Toulouse

© Florence Sanyas

Ce court moment est resté en moi toute la semaine. Je me suis demandé ce qui a bien pu se passer dans le cœur et la tête de cet enfant pour spontanément exprimer ce désir. On ne sait jamais ce qu’il y a dans le cœur d’un enfant.

Mais, quand même, je me suis dit qu’elle devait avoir un amour de Jésus si fort qu’au moment de dire qu’il allait être crucifié, son désir de le voir vivant était encore plus fort. Elle avait dans le cœur le même sentiment qui devait être celui de Marie Madeleine allant au tombeau ce dimanche matin ! Que cela est beau et profond !

Les enfants nous donnent souvent de ces témoignages qui nous apprennent la foi.

Ressuscite-nous 

Résurrection de Jésus Christ

© Florence Sanyas

Puissions-nous pleurer en voyant le Christ crucifier dans tous ces hommes, femmes, enfants meurtris dans le monde, pleurer devant les nombreux péchés de son Eglise.

Puissions-nous avoir ce désir de contempler Jésus ressuscité, de voir qu’au delà des misères, catastrophes, attentats dans notre monde, la vie est plus forte que la mort.

Puissions-nous crier à Dieu : “Ressuscite-nous, Ressuscite-nous!” certains que pour lui rien n’est jamais perdu, rien n’est jamais fini, que sa lumière dissipe toujours les ténèbres et nous libère de la peur.

Alain Ollivier fc

Et aussi

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X