A Grigny, le Prince de la Paix a rassemblé les foules

29 Déc 2015 | Pastorale | 0 commentaires

Auteur de l'article :
Crédit photos :

A Grigny, le Prince de la Paix a rassemblé les foules

Jean Guellerin, responsable des Fils de la Charité de France, nous raconte Noël avec les habitants de Grigny et de la Grande Borne. Joie, beauté et chants traditionnels et muti-culturels ont résonné pour la naissance de Jésus.

 

Noël, à l’église de “Notre Dame de Toute Joie”

Noël 2015 à Grigny La Grande Borne

© Jean Guellerin fc

Il est bientôt 19 heures en ce 24 décembre 2015 et les familles commencent à arriver à Notre Dame de Toute Joie, l’église au centre de Grigny. Le Préfet avait invité à la prudence après les attentats, aussi trois grands gaillards contrôlaient les entrées mais avec un sourire qui en disait long sur le sens de l’accueil.

Noël 2015 à Grigny La Grande Borne

© Jean Guellerin fc

C’est la veillée de la Nativité avec les enfants, leurs parents, les catéchistes et une foule nombreuse. Après un mot d’accueil chaleureux la place est donnée aux enfants. Il s’agit d’évoquer le choix de Dieu en faveur des humbles et des petits. Les enfants miment le conte du petit âne gris qui voulait se rendre à la crèche mais que tous moquaient car c’est forcément le plus bête, le moins beau, le plus fragile… Mais une petite voix lui disait sans cesse : “Continue, vas-y, ne t’occupe pas des moqueries…” Et voilà, le ton était donné par les enfants, tous nous nous sommes reconnus comme des personnes fragiles, petites ou pauvres… prêtes pour accueillir Jésus (Le Seigneur sauve), Emmanuel (Dieu avec nous).

Noël 2015 à Grigny La Grande Borne

© Jean Guellerin fc

L’Evangile de la naissance est proclamé et les enfants s’avancent sur un chemin de lumière jusqu’à la crèche avec un bébé bien vivant. “Nous avons tous été des bébés avant d’être ce que nous sommes aujourd’hui” rappelait le célébrant dans son homélie en s’adressant aux enfants.

Instants de joie, de partage et des moments très forts de prière avec cette danse de toute beauté interprétée par une jeune fille de la paroisse. Non ce n’était pas du spectacle mais une communion avec la beauté, un espace d’intimité avec Dieu qui nous rejoint dans notre humanité.

Noël 2015 à Grigny La Grande Borne

© Jean Guellerin fc

Bien sûr, tout au long de la veillée et de l’eucharistie, la chorale a rythmé notre prière avec des chants venus de divers horizons culturels.

Noël, à l’église “Sainte Marie l’Espérance” de la Grande Borne

Noël 2015 à Grigny La Grande Borne

© Jean Guellerin fc

Mais le temps passe vite, il faut repartir vers l’église de la Grande Borne avec l’un des gardiens pour la sécurité. Plantée au cœur d’un quartier trop souvent décrié, cette église est le point de ralliement des croyants et ce soir, les foules se pressent pour partager la joie de Noël. C’est Darius, jeune prêtre nommé récemment à Grigny et originaire du Congo Démocratique qui célèbre la fête de la Nativité. Ici se croisent des gens de tous les pays.

Ce qui frappe c’est le climat très chaleureux de cette assemblée, pas seulement pour Noël, mais de façon habituelle. Chants des Antilles, chants africains, quelques chants traditionnels et beaucoup de beauté. L’animation est assurée par les femmes de l’équipe liturgique toujours fidèles.

Noël, à l’église des origines “Saint Antoine et Saint Sulpice”

Pendant la veillée de Noël à la Grande Borne commençait une troisième veillée de la Nativité dans l’ancienne église du Bourg de Grigny “Saint Antoine et Saint Sulpice”. Eh oui, trois veillées au plus près des habitants. Il n’était pas question de peur, mais de la joie et de la lumière qui nous sont données par Jésus : “Le Prince de la Paix”.

Quel bonheur de vivre avec tous cet accueil de l’enfant-Jésus et cette joie partagée, surtout après tant de souffrances qui ont marqué notre peuple de France.

Jean Guellerin fc , invité d’un soir !

[g-gallery gid=”6197″]

Voir aussi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De Verdun, je retiens … les acteurs du projet T’ témoignent

Les acteurs du Projet T’ reviennent de Verdun début octobre 2022. Pierre Tritz fc les a fait marcher deux jours sur les pas du Père Anizan.

Les Fils de la Charité rendent hommage à Fanny Cheyrou

Fanny Cheyrou est décédée ce 22 octobre 2022. Nous la connaissions depuis 8 ans pour son travail de journaliste à Panorama et à La Croix.

Manière de vivre, les religieux aujourd’hui par Philippe Lécrivain

Philippe Lécrivain : “En acceptant de vivre en communauté, les religieux choisissent aussi une manière singulière d’accéder à Dieu”

Depuis 50 ans à La Courneuve nous vivons un grand voyage

Ce 8 octobre 2022 à Saint-Lucien de La Courneuve, nous célébrions un anniversaire ! Celui du jubilé d’or de présence des Fils de la Charité.

Michel Franco fc arrive à Bourges avec la métaphore de la “pizza”

Le 25 septembre 2022, Michel Franco fc a été installé à la paroisse de Saint-Jean de Bourges. Il se présente avec la métaphore de la pizza.

50 ans de présence des Fils de la Charité à La Courneuve

Le 8 octobre 2022 aura lieu la célébration des 50 ans de présence des religieux Fils de la Charité dans la ville de La Courneuve.

30 ans de la Régie de quartier “Bourges agglo Services”

Vous êtes invités aux 30 ans de la Régie de quartier de Bourges à l’inauguration d’une exposition et table ronde avec Pierre Tritz fc

Le mystère de la vie cachée par Margarita Saldaña Mostajos

« Dieu opte pour la périphérie et l’insignifiance” affirme Margarita Saldaña Mostajos. On peut lire et relire ce livre de crayon à la main.

Portrait du père Jacques Michon fc, décédé en Vendée

Jacques Michon fc a œuvré au Kremlin-Bicêtre, Villeneuve-St-Gorges, Colombes et Gentilly, La Rochelle et la Chapelle Saint Luc et des Noës

Le père Jacques Michon est décédé le 7 septembre 2022

Le Supérieur des Fils de la Charité et sa famille, font part du décès du Père Jacques Michon le mercredi 7 septembre 2022, à 83 ans.

Share This