Pour moi, la mission est avec tous, partout et à chaque instant

17 Déc 2015 | Famille Anizan | 0 commentaires

Auteur de l'article :
Crédit photos :

Pour moi, la mission est avec tous, partout et à chaque instant

Paule, membre de la Fraternité Anizan, témoigne de ce qu’elle vit au quotidien. Le Christ se donne par elle à travers des gestes, des mots et de petites attentions. Une belle mission qui puise aussi sa richesse à l’exemple du père Anizan.

 

Ces paroles qui mettent en route

Les écrits du père Anizan sont une nourriture spirituelle pour ma vie. Par ces méditations et dans chaque moment de ma vie, des joies, des peines partagées au travail, en famille, en paroisse, j’essaie de répondre à l’appel pressant du Christ pour aider ceux qui souffrent. Les prières du Père Anizan m’ont permis de prendre conscience que l’attention à la souffrance de mon prochain était partie intégrante de ma personne.

“Mon coeur appartient, après Dieu, aux délaissés, aux déshérités de ce monde. A ceux qui manquent d’appui, d’affection, de consolation…” Jean-Emile Anizan

Ce sont ces paroles qui m’ont mises en route. Je me suis abandonnée toute entière à Dieu et à sa volonté.

Marche en forêt lors de la retraite de la Fraternité à Benoite-Vaux du 14 au 17 mai 2015

© Hélène Négrini

Au quotidien

En Fraternité, les partages de joies et de peines construisent et soutiennent chacun. Par ces échanges, nous nous souvenons de ces moments où le Christ nous a redit son amour à travers le bien que nous nous efforçons de faire ou que les autres nous démontrent. La Fraternité n’est pas juste un rassemblement de personnes partageant la spiritualité du Père Anizan. C’est un lieu d’Eglise à part entière.

Dans ma relation aux autres, dans ma vie professionnelle, cela se traduit par des gestes au quotidien. Une façon particulière de servir qui font ressentir à l’autre, un amour unique. Celui du Christ certainement. Je suis alors témoin par mes actes de ma foi. Car dans ces moments, ce n’est pas moi qui agis. Il se passe quelque chose de particulier qui dépasse ce que je peux ressentir ou penser. Quelque chose qui dépasse l’intention même de donner. C’est Lui qui se donne à travers ces gestes, ces mots et ces petites attentions.

De petites choses, par l’Esprit

J’ai depuis toujours été interpellée par l’isolement des personnes que je côtoyais. Je souffrais de les savoir seules alors que moi j’étais entourée d’amis, de ma famille. Que sommes-nous sans amour ? Porter dans mon coeur ces personnes seules, était d’abord une façon de partager leur souffrance. Mais je me suis rendue compte qu’en ce faisant, je faisais aussi Eglise avec eux dans le don que je faisais de ma personne. Il m’a fallu agir. Je ne pouvais pas, par exemple, laisser des personnes dans le besoin et rentrer chez moi sans faire quelque chose. Même lorsqu’il s’agit d’un besoin matériel, j’essaie de voir ce que je peux faire. Mais une fois de plus, les solutions ne sont pas venues de moi mais une nouvelle fois de ce souffle qui me demandait d’agir.

Paule Fagour de la Fraternité Anizan de Villeneuve Saint Georges

© Paule Fagour

L’enseignement me vient parfois de petites choses mais surtout de la richesse du témoignage de vie du Père Anizan. En revanche, la conversion est toute entière oeuvre du Christ par son Esprit. Ainsi pour moi la mission est avec tous, partout et à chaque instant. C’est avec tous que nous construisons l’Eglise du Christ.

Paule Fagour, Equipe Fraternité de Villeneuve Saint Georges

Jacquette du livre "Prier 15 jours avec Jean-Emile Anizan, Fondateur des Fils de la Charité"

© Nouvelle Cité

 

Prière

Dieu Père, fais grandir en moi l’amour que tu as semé pour que je le porte aux plus déshérités, à tous les mal-aimés, afin qu’ils découvrent le bonheur de marcher ensemble vers ta demeure.

 

Seigneur Jésus, sois mon modèle et mon guide pour me rendre plus disponible au service pour fonder l’Eglise là où elle n’est pas.

Que ton Esprit me guide dans tous les choix de vie pour être au milieu de ce monde, un signe de ton amour pour les hommes.

Philippe Bradel fc

 

Page 102 de l’ouvrage : BRADEL Philippe, Prier 15 jours avec Jean-Emile Anizan, Fondateur des Fils de la Charité, Edition Nouvelle Cité, 2003, 125 p, 11€50

Bulletin de la Fraternité Anizan de novembre 2015

© Fraternité Anizan
Bulletin de nov. 2015

Extrait du Bulletin de la Fraternité n°50 – novembre 2015

– « L’Esprit de Dieu m’a envoyé ! »

 S’abonner

[iphorm id=”5″ name=”Abonnement au bulletin de la Fraternité”]

Et aussi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De Verdun, je retiens … les acteurs du projet T’ témoignent

Les acteurs du Projet T’ reviennent de Verdun début octobre 2022. Pierre Tritz fc les a fait marcher deux jours sur les pas du Père Anizan.

Les Fils de la Charité rendent hommage à Fanny Cheyrou

Fanny Cheyrou est décédée ce 22 octobre 2022. Nous la connaissions depuis 8 ans pour son travail de journaliste à Panorama et à La Croix.

Manière de vivre, les religieux aujourd’hui par Philippe Lécrivain

Philippe Lécrivain : “En acceptant de vivre en communauté, les religieux choisissent aussi une manière singulière d’accéder à Dieu”

Depuis 50 ans à La Courneuve nous vivons un grand voyage

Ce 8 octobre 2022 à Saint-Lucien de La Courneuve, nous célébrions un anniversaire ! Celui du jubilé d’or de présence des Fils de la Charité.

Michel Franco fc arrive à Bourges avec la métaphore de la “pizza”

Le 25 septembre 2022, Michel Franco fc a été installé à la paroisse de Saint-Jean de Bourges. Il se présente avec la métaphore de la pizza.

50 ans de présence des Fils de la Charité à La Courneuve

Le 8 octobre 2022 aura lieu la célébration des 50 ans de présence des religieux Fils de la Charité dans la ville de La Courneuve.

30 ans de la Régie de quartier “Bourges agglo Services”

Vous êtes invités aux 30 ans de la Régie de quartier de Bourges à l’inauguration d’une exposition et table ronde avec Pierre Tritz fc

Le mystère de la vie cachée par Margarita Saldaña Mostajos

« Dieu opte pour la périphérie et l’insignifiance” affirme Margarita Saldaña Mostajos. On peut lire et relire ce livre de crayon à la main.

Portrait du père Jacques Michon fc, décédé en Vendée

Jacques Michon fc a œuvré au Kremlin-Bicêtre, Villeneuve-St-Gorges, Colombes et Gentilly, La Rochelle et la Chapelle Saint Luc et des Noës

Le père Jacques Michon est décédé le 7 septembre 2022

Le Supérieur des Fils de la Charité et sa famille, font part du décès du Père Jacques Michon le mercredi 7 septembre 2022, à 83 ans.

Share This