Jésus, l’homme de la rencontre par Mgr Claude Rault

31 Jan 2023 | Livre coup de cœur | 0 commentaires

Auteur de l'article : Gérard Marle fc
Crédit photos : Chemins de Dialogue

Jésus, l’homme de la rencontre par Mgr Claude Rault

Claude Rault, sous le signe de la rencontre avec le peuple algérien

La vie et le ministère de Claude Rault, « Père Blanc », se déroule sous le signe de la rencontre, celle qu’il a vécue durant près d’un demi-siècle avec le peuple algérien, en parcourant pistes et routes de l’immense Sahara algérien dont il fut évêque de 2004 à 2017. « La mission, et plus particulièrement en pays fortement marqué par l’Islam, est essentiellement le rayonnement de l’Amour fraternel » écrit Claude Rault. La mission vécue comme rencontre de l’autre, rencontre marquée par la gratuité, rencontre d’où naît l’amitié avec ceux et celles auxquels il a été envoyé, amitié qui trouve sa source dans l’amitié du Christ pour ses disciples : « Je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle amis. » (Jean 15,15).

La lecture de l’Évangile de Jean nous conduit de rencontre en rencontre ; Claude Rault y voit « une pédagogie de la rencontre ». Christophe Roucou, prêtre de la Mission de France, termine ainsi la présentation de ce livre : « Quel que soit le lieu où nous vivons, les rencontres ne manquent pas. Ce livre nous invite à les vivre à la suite et à la manière de Jésus, sous le signe de l’amour, de sa gratuité, de sa pauvreté, et d’un regard qui sait voir en l’autre un don de Dieu. »

 Nous sommes « des traceurs de route, humbles cantonniers de Dieu »

Les livres sur l’Évangile de Jean ne manquent pas. Parmi eux les deux tomes de Pierre-Marie Hoog, jésuite, sous le titre « Pour que vous croyiez » (éditions Vie Chrétienne, 2015) sont passionnants. J’ai trouvé une autre fraîcheur dans ce livre constitué de 16 chapitres, qui sont autant d’interventions données lors d’une retraite prêchée par Claude Rault à une communauté de moines cisterciens du Québec. Au début, il est question de chemin. Plutôt de sentier, de celui que nous traçons tous les jours, parfois dans le désert et sans trop savoir où il conduit ; certains disent qu’il n’y a pas de chemin, que le seul chemin, ce sont nos pas qui le font, d’autres croient qu’il y a déjà, le long des versants, de nombreux petits sentiers tracés par les troupeaux et les hommes ; à force de passer et de repasser, ils ont laissé un sentier.

Nous sommes à notre tour « des traceurs de route, humbles cantonniers de Dieu ». Nous avons l’impression de prêcher dans le désert, de perdre notre temps, de marcher en vain. À quoi bon persévérer. C’est notre fidélité, mêlée de confiance et de gratuité dans les relations, qui trace un chemin que d’autres emprunteront ; nos pas n’en finissent pas de laisser une trace.

Du Baptiste, Claude Rault ajoutera qu’il est celui qui se laisse distancer, qui s’efface devant Celui qui vient parce qu’« avant lui Il était » : le cousin n’est plus le cousin, il est la présence de Dieu même, un Dieu différent, qui brise nos certitudes et nos images de Lui ; on n’en a jamais fini avec Lui ; le chemin toujours.

Dans le dernier chapitre, le Ressuscité vient à la rencontre de ses disciples. L’un l’a trahi, l’autre renié, tous l’ont abandonné, tous ont fui. Pierre ne peut que reconnaître la pauvreté de son amour, mais son chemin n’est pas une impasse : à nouveau le Maître lui dit : « Suis-moi ».

Un amour qui seul pourra sauver le monde

Le véritable amour ne meurt pas, il existe partout, que nous soyons ou non baptisés. Claude Rault termine en racontant une anecdote : il était professeur dans un collège de filles en Algérie. Un jour quatre de ses élèves vont lui demander de se convertir à l’Islam : « Je respecte tout le monde mais je ne me convertirai pas. » « Eh bien tu iras brûler en enfer ! » dit l’une. Aussitôt, une autre s’avance, la regarde puis le fixe dans les yeux et déclare : « Eh bien ! Si moi je suis dans le Ciel et toi en enfer, je te promets que je descendrai en enfer pour aller te chercher ! » Au-delà de nos dogmatismes et de nos affirmations sécurisantes, il y a cet amour qui seul pourra sauver le monde.

Gérard Marle fc

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se laisser étonner par l’Ancien Testament par Alain Patin

Alain Papin a retenu Jonas, Abraham, Moïse et Élie. Dieu se donne à voir dans des histoires tourmentées. Sans doute en est-il de même pour nous.

Des femmes contre Pinochet par Samuel Laurent Xu

Samuel Laurent Xu nous introduit au cœur des quartiers populaires du Chili et d’une Eglise catholique fracturée

En route pour le Chapitre général du 23 juin au 14 juillet 2024

Le 23 juin 2024 s’ouvrira pour 3 semaines, le XIXème Chapitre général des Fils de la Charité, à Issy-les-Moulineaux, avec 17 capitulants élus.

Le pansement Schubert par Claire Oppert

Concertiste, enseignante, Claire Oppert se forme à l’art-thérapie. Elle joue pour les personnes en fin de vie, les malades douloureux, les autistes.

Le Pape bénit des jeunes des cités françaises

Le 4 janvier 2024, le pape François a reçu en audience privée des jeunes des cités de Sarcelles, Bondy, La Courneuve et Trappes

Cadavres en sursis par Philip Mechanicus

Philip Mecanicus raconte la vie et le quotidien de dizaines de milliers de Juifs passés par le camp de Westerbork, aux Pays-Bas.

Première “Saison d’Anizan” le 14 janvier 2024 : à Artenay (45)

Vous êtes invités aux « 4 Saisons d’Anizan » : ce 14 janvier 2024 à Artenay (45) pour faire mémoire du baptême de Jean-Emilie Anizan.

Hommage au père Paul Thouard fc 26/10/1923 – 18/12/2023

Paul Thouard fc est décédé le 18 décembre 2023 : 100 ans d’action de grâce pour sa mission à Argenteuil, Clichy, Grand-Quevilly, St-Pierre-des-Corps, La Chapelle-St-Luc, Belleville…

Piaget-Lip, avant-pendant-après par Joël Mamet

Joël Mamet dresse une biographie de Charles Piaget, leader incontesté de l’horloger Fred Lip puis figure du mouvement ouvrier international.

Décès du père Paul Thouard fc le 18 décembre 2023

Paul Thouard fc est décédé 18 décembre 2023. Ses funérailles aura lieu le 29 décembre à 10 en l’église Saint-Etienne d’Issy-les-Moulineaux

Share This