Hommage au père Pierre Naert 05/01/1936 – 9/5/2024

15 Mai 2024 | Vie religieuse | 2 commentaires

Auteur de l'article : Jean-Michel Rapaud fc
Crédit photos : Jean Guellerin fc

Hommage au père Pierre Naert 05/01/1936 – 9/5/2024

L’adieu à notre frère

Les obsèques du père Pierre NAERT auront lieu demain : jeudi 16 mai à 14 heures 30, en l’église Saint-Étienne à Issy-les-Moulineaux. Son corps sera inhumé au cimetière d’Issy.

« Tout est donné ! Tout nous est donné ! Tout est cadeau, et déjà cette bonté déposée en moi ! Depuis toujours, par Celui qui m’a fait à son image et à sa ressemblance ! Par mes parents déjà et mon long chemin de vie, et encore cette vie donnée et accueillie depuis longtemps de mes frères en vie religieuse de Fils de la Charité.» (Poème de Pierre Naert daté du 18 août 2023 et intitulé « Loué sois-tu ! »)

Pierre Naert avait 7 frères et sœur

Pierre Naert est né le 5 janvier 1936 à Armentières (59). Son père s’appelait Maurice et sa mère Francine née De Bruyne. Il a été baptisé le 9 janvier de cette même année.
Pierre a reçu le sacrement de la confirmation le 14 mai 1947 à Armentières en l’église Notre-Dame du Sacré-Cœur.
Pierre avait six frères dont Jean Naert Fils de la Charité et une sœur.

Vœux religieux et ordinations

Il est entré au postulat des Fils de la Charité le 1er octobre 1959, faisant preuve dès les débuts de foi, de serviabilité et de quête de connaissances théologiques.
Pierre a prononcé ses premiers vœux religieux le 21 novembre 1961 et 3 ans plus tard ses vœux perpétuels. Entre temps il fut ordonné diacre le 14 mars 1964 puis prêtre le 28 juin 1964.

Le parcours de religieux prêtre de Pierre Naert

Pierre a exercé son ministère à Saint-Pierre-des-Corps, diocèse de Tours (37) de 1964 à 1972, puis à Paray Athis-Mons, diocèse d’Évry Corbeil Essonnes (91) de 1972 à 1979. De 1979 à 1981, il fut envoyé à Pointe Noire (République du Congo). Il revint en France à Sainte-Livrade-sur-Lot, diocèse d’Agen (47) de 1981 à 1984. Il a servi au Grand-Quevilly, diocèse de Rouen (76) de 1984 à 1997, puis à Port-de-Bouc, diocèse de Marseille (13) de 1997 à 2003. De 2003 à 2014 il exerça à La Rochelle, diocèse du même nom (17). Puis il fut appelé à rejoindre l’équipe des Fils de la Charité à Bezons, diocèse de Pontoise (95) de 2014 à 2017. Il reprit la direction du sud de la France et fut envoyé à Lourdes, au service du Secours Catholique à la Cité Saint-Pierre dans le diocèse de Tarbes et Lourdes (65) de 2017 à 2019. Il prit sa retraite dans la communauté Saint-Joseph à Issy-les-Moulineaux , diocèse de Nanterre (92).

Témoignages de ses frères

Les Fils de la Charité qui ont vécu en équipe avec Pierre soulignent son engagement apostolique. Il était zélé pour la mission. A Saint-Pierre-des-Corps il bondissait pour ouvrir la porte à ceux qui venaient au presbytère. Il savait se rendre présent aux personnes. Avec Fernand Lusseau, Jean Fréoux et Joseph Poiron, il a donné à voir une communauté de religieux Fils de la Charité engagés auprès des ouvriers et des précaires.

Témoignage de Jean Guellerin, fc

« Au Grand-Quevilly, j’ai vécu plusieurs années en communauté avec Pierre. Je l’ai toujours connu comme un frère très attentif à la vie de chacun en équipe. Très présent dans la vie communautaire et soucieux de la qualité de la prière. La vie pastorale était toute sa vie. Il prenait de nombreuses initiatives dès qu’il était question de soulager la misère des gens. Très marqué au début de sa vie de prêtre par quelques personnes qui sombraient dans la maladie alcoolique, il a adhéré au mouvement Vie Libre en devenant abstinent par solidarité avec les malades, bien qu’il ne soit pas lui-même dépendant de l’alcool (…) Pierre a fait preuve d’audace dans notre grand doyenné de la zone sud de Rouen. De fait les onze paroisses du doyenné avaient le plus grand mal à communiquer. Sous son impulsion, nous avons créé un journal de secteur gratuit et donc payé par la publicité des commerçants afin d’oser exprimer une parole de foi sur les évènements, partager des articles sur des sujets de société, les nouvelles des paroisses et le carnet familial. Il a fallu déployer beaucoup d’énergie pour trouver les annonceurs, puis les bénévoles pour distribuer le journal. Cela a duré deux ou trois ans car les gens se sont progressivement épuisés dans l’opération. »

Témoignage de Bernard Deshoulières, fc

« Pierre était un tempérament fort et ferme dans ses convictions. Il lisait beaucoup, cultivait sa démarche de foi, soucieux de la partager à celles et ceux auprès desquels nous étions envoyés. Il faisait toujours des connaissances nouvelles, convaincu qu’elles pouvaient recevoir le message qu’il souhaitait leur transmettre. Certes il avait du mal à prendre en compte leur non-réponse. De ce point de vue-là il était habité d’un grand souci d’évangélisation. »

Témoignage de Pierre Tritz, fc

« Pierre était passionné par les pays d’Europe de l’Est. Il a été de tous les colloques, organisés par les Fils de la Charité, avec et pour les prêtres des pays de l’Est au sujet de la mission dans les milieux populaires. Des amitiés solides avec des prêtres et des amis à Cluj en Roumanie, des liens avec des prêtres Ukrainiens de rite latin et des prêtres de Pologne. Pierre a fait de nombreux voyages pour les visiter et tisser ces liens d’amitié. »

Témoignage de Jean Guellerin, fc

« Durant sa période de retraite dans notre communauté Saint-Joseph, Pierre a fait preuve d’une grande fidélité : pour la prière, la vie communautaire, son engagement à Vie Libre… Pierre n’a pas été épargné par la maladie et a dû soigner plusieurs cancers. Le dernier lui a pourri la vie et l’a rendu très dépendant au point de partir en hôpital, puis en Ehpad 15 jours seulement. »

Témoignage de Louis Guiot, fc

« Pierre avait des qualités humaines et chrétiennes indéniables. Il avait la plume facile, il écrivait beaucoup jusqu’à ces derniers temps à Saint-Joseph où il publiait ses “Poèmes”, en fait ses réflexions ou ses émotions face à un événement, une rencontre, etc… Certains de ses textes étaient appréciés, notamment à “Vie Libre” et ont paru dans le journal du mouvement.
Pierre aimait Jésus-Christ. Lorsqu’il présidait la célébration Eucharistique à Saint-Joseph il terminait souvent ses homélies par “Merci, Jésus”. »

Mais ces qualités ne portaient pas toujours les fruits qu’on s’attendait à recueillir. Parce que Pierre vivait cette dimension prophétique énoncée par Jésus-Christ et reprise du psaume 68(69) « L’amour de ta maison fera mon tourment » Jn 2,17 , il avait parfois une difficulté à bien appréhender les situations et à évaluer les conséquences des initiatives qu’il prenait. Si bien que plusieurs de ses interventions pouvaient tomber à plat ou même parfois avaient l’effet inverse que celui escompté.

En la fête de l’Ascension

Pierre nous a quittés le jour de la fête de l’Ascension “ne restez pas à regarder le ciel” ! En partant au petit matin, Pierre, nous le croyons, a été accueilli dans les bras du Père, ce Dieu d’Amour qu’il a servi toute sa vie à sa façon ! Laissons les dernières paroles à Pierre :

« Qui n’est pas quelque part au service de quelqu’un ! Qui n’a pas ressenti quelque part encore ce ressort vital d’être serviteur ! Depuis tout petit, un double ou triple regard a câliné mon cœur et mon esprit. Et j’ai grandi, baigné dans le rayon lumineux de ces regards. Je ne me suis construit qu’en étant construit par d’autres que moi. Et jusqu’au bout de ma vie, je me souviendrai que je ne suis que l’humble fruit de ces regards d’amour. Merci ! Oui grand merci à ces nombreux visages qui ont enfanté en moi cette force, mieux encore cette finesse d’aimer. Et de servir, un peu plus chaque jour. » (Poème de Pierre Naert intitulé « Au service ! » et daté du 11 juin 2021)

Jean-Michel Rapaud fc, responsable de France
avec tous ceux qui ont envoyés un témoignage

2 Commentaires

  1. Baldassari Marie Claire et Francis

    C est avec grand plaisir que nous avons reçu le père Pierre à Bastia
    durant quelques étés.
    il accompagnait son ami le père Augustin,qui est devenu le nôtre également.
    C est avec plaisir que nous recevions ses homélies dominicales que nous diffusions à nos amis.
    cet après midi nous serons avec vous par la pensée et la prière lors de ses obsèques.
    Marie Claire et Francis Baldassari

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décès du père Pierre Naert fc le 9 mai 2024

P. Pierre Naert fc est décédé le 9 mai 2024 à Issy-les-Moulineaux, en la fête de l’Ascension du Seigneur. Ses funérailles seront le 16 mai.

Les dates de la pièce de théâtre “Charité Point Comme”

13 jeunes de Saint-Ouen (93) jouent la pièce de théâtre “Charité Point Comme” à Saint-Ouen, Issigeac, Verdun, Argenteuil, Artenay.

Il y avait un jardin par mesdames Choplin, Ducrocq, Nobecourt

Marie-Laure Choplin, Anne Ducrocq et Laurence Nobécourt nous donnent leurs regards du jeudi saint au dimanche de de la Résurrection.

Sur la montagne par Adrien Candiard o.p.

Adrien Candiard o.p. explique que donner sa vie n’est pas une option. Mais, précise-t-il, le premier à tout donner, gratuitement, n’est-il pas Dieu lui-même ?

Se laisser étonner par l’Ancien Testament par Alain Patin

Alain Papin a retenu Jonas, Abraham, Moïse et Élie. Dieu se donne à voir dans des histoires tourmentées. Sans doute en est-il de même pour nous.

10 conseils pour vivre le carême

Michel Retailleau fc nous rappelle que le temps du Carême se vit le concret avec un brin d’humour du Cardinal belge Godfried Daneels

Des femmes contre Pinochet par Samuel Laurent Xu

Samuel Laurent Xu nous introduit au cœur des quartiers populaires du Chili et d’une Eglise catholique fracturée

En route pour le Chapitre général du 23 juin au 14 juillet 2024

Le 23 juin 2024 s’ouvrira pour 3 semaines, le XIXème Chapitre général des Fils de la Charité, à Issy-les-Moulineaux, avec 17 capitulants élus.

Le pansement Schubert par Claire Oppert

Concertiste, enseignante, Claire Oppert se forme à l’art-thérapie. Elle joue pour les personnes en fin de vie, les malades douloureux, les autistes.

Le Pape bénit des jeunes des cités françaises

Le 4 janvier 2024, le pape François a reçu en audience privée des jeunes des cités de Sarcelles, Bondy, La Courneuve et Trappes

Share This