Décès de Pierre Chamousset fc

Vitrail de Jésus portant sa croix

Décès de Pierre Chamousset fc

Faire-part

Portrait de Pierre Chamousset fc

© Jean Guellerin fc

Le Supérieur des Fils de la Charité

La Communauté Saint- Joseph

Sa famille et ses Amis

 

font part du décès

du Père Pierre CHAMOUSSET

le vendredi 23 septembre 2016, à 94 ans.

***

La messe de sépulture  eut lieu : le vendredi 30 septembre 2016

à 11 heures, en la Chapelle de la Maison Notre-Dame de Joie
(12 avenue du docteur Baudin à Chartres)

et

l’inhumation dans le caveau des Fils de la Charité
à 15 heures 30, au cimetière d’Issy-les-Moulineaux  (92130).

***

Une messe en mémoire de Pierre a été célébrée le samedi 1er octobre 2016,

à 11 heures, en la chapelle de la Communauté Saint-Joseph

(22 rue de l’Abbé Derry à Issy-les-Moulineaux)

Nous vous remercions de vous associer à notre prière.

A savoir

  • Lire le portrait rédigé par le Supérieur de France avec les témoignages des uns et des autres : cliquez ici

Commentaires

4 Commentaires

  • Bobichon dit :

    J’ai laissé un message à l’occasion du décès de Pierre Chamousset, j’espère que vous l’aurez bien eu.
    Jean-Pierre BOBICHON

  • Fanton Jean-Jacques dit :

    Moi aussi j’ai bien connu le Père Cham’ quand il faisait une sioule avec nous, les scouts, et avec sa soutane. Bien plus tard, dans les repas d’anciens organisés à N. D. E. ,où je suis toujours, j’ai eu plusieurs fois la joie de le voir venir célébrer avec nous alors que j’animais les chants. Pierre fait partie des “marqueurs” de ce quartier de la Roquette qu’il ne reconnaîtrait plus.

  • Gérard Lauret dit :

    Quand je suis arrivé dans l’équipe N.D.E. en septembre 1962, tout de suite Pierre m’a profondément impressionné par son attachement au monde ouvrier.
    Dans une équipe très contrastée, Pierre faisait entendre sa voix imprégnée de son passé professionnel dans le travail manuel et de sa vie partagée avec les militants de l’A.C.O.
    Il me semble l’avoir connu plus de deux ans dans cette équipe, tellement sa présence était forte !
    Mais c’est toujours comme ça : les moments forts de la vie ne se mesurent pas au nombre des années.
    Alors qu’il était à Vierzon, Pierre est venu un soir rue Basfroi avec Roland Claverie, nous avons mangé ensemble avec Jeannine mon épouse et, toujours aussi attentionné il nous avait offert un livre sur les plantes médicinales.
    Je pense que sa vie était proche de celle de Jésus de Nazareth.
    Et, je m’en réjouis pleinement.

    Gérard Lauret

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X