Sacré-Coeur de Paris

Une nuit avec Lui…

 

Tout a commencé par une discussion de notre groupe 18-35 ans de La Courneuve (93), juste avant de nous préparer à vivre la Messe qui prend son temps. Nous cherchions alors le thème de notre prochaine et dernière rencontre mensuelle de l’année.

Des questions sont venues concernant l’adoration eucharistique. Le sujet était alors tout trouvé pour la prochaine fois. Mais il me semblait qu’il fallait aller plus loin et que sans doute nous pouvions envisager ensemble une expérience concrète de ce type de prière. Je lançais donc à l’ensemble du groupe ma proposition :

« Et pourquoi ne ferions-nous pas ensemble, pour notre dernière rencontre de l’année, une nuit d’adoration au Sacré-Cœur de Montmartre ? »

Couché de soleil                Sacré-Coeur de Paris                 Couché de soleil Xavier

La proposition fut accueillie avec un enthousiasme qui me surprit un peu. Et l’ensemble du groupe me chargea de me renseigner et d’organiser cela pour eux. Ensemble nous avons convenu d’une date : la nuit du vendredi 19 au samedi 20 juin 2015. Dix-sept jeunes se sont inscrits à cette proposition ce qui montre que les jeunes, vivant sans cesse dans le bruit et l’hyperactivité, ont aussi besoin de pouvoir se poser simplement devant le Seigneur. C’est une belle leçon que nous accompagnateurs de ces jeunes pouvons tirer aujourd’hui pour demain.

Sans doute qu’au lendemain du concile Vatican II, pris dans l’élan missionnaire, nous avions oublié que l’annonce de l’Evangile au monde ne pouvait se faire que s’il y avait aussi un temps pour se régénérer à la Source même que nous prétendions diffuser… cette source en particulier c’est ce cœur-à-cœur avec le Christ-Eucharistie.

Voici deux témoignages de ces jeunes qui ont vécu cette nuit d’adoration en se succédant toutes les heures…

Xavier Séclier fc, prêtre à La Courneuve

Groupe à Montmartre« Cette soirée et cette nuit au Sacré-Cœur c’était super. La messe avec un prêtre Galiléen puis à la fin de cette messe la sortie de l’ostensoir et toutes les lumières qui s’éteignent. Le silence de 23 heures à 7 heures du matin, un silence rempli de prière, une prière qui n’a pas de fin car depuis 1884 des centaines de millions de personnes se sont succédées. Je suis heureux d’être l’une de ces personnes. Le temps est passé super vite. J’y suis allé à 6 heures. Un peu après j’ai regardé mon téléphone et il était déjà 6h50. Après à 7 heures on a eu une petite messe puis on est allé prendre un petit déjeuner et on est rentré ».  Jason C.

 

“La nuit d’adoration au Sacré-Cœur de Montmartre est un temps de prière exceptionnel. Après la messe de 22 heures, on découvre l’ostensoir, alors exposé au-dessus de l’autel, sous le regard du Christ surplombant la nef. L’église se vide sauf pour les pèlerins venus veiller le corps du Christ. Depuis 1885, et même pendant la Seconde guerre mondiale, c’est ainsi que se déroule les nuits au sein de la Basilique. Le relais de veillée commence alors que les portes se ferment. Un roulement entre les personnes présentes est alors mis en place. Chacun assurant au moins une heure de veillée dans la nuit. Ainsi, pas une minute le corps du Christ n’est pas adoré. Ce qui rend davantage exceptionnelle cette nuit d’adoration est la position du Sacré-Cœur dans Paris. Les malades qui se trouvent dans les hôpitaux de Paris peuvent même parfois voir la basilique de leur chambre et unir leurs prières aux nôtres. Cette mini-retraite est un temps fort de spiritualité qui donne envie d’y retourner”.  Alexandra F.

 

Voir aussi :

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X