Les portes de la miséricorde sont ouvertes en ce jubilé

Célébration d'ouverture du jubilé de la miséricorde à Rome le 8 décembre 2015

Les portes de la miséricorde sont ouvertes en ce jubilé
8 décembre 2015- 20 novembre 2016

Lors du Jubilé de la Miséricorde, en France, plus de 200 portes de cathédrales, d’églises et de chapelles sont symboliquement ouvertes comme une application concrète de l’image que Jésus lui-même s’applique dans l’Evangile : « Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé » (Jean 10, 9).

C’est l’heure de la Miséricorde : vêtir, offrir, visiter, honorer, prier, instruire, supporter, conseiller et consoler. En ce jubilé, Michel Retailleau fc, prêtre, nous explique l’appel à une triple réconciliation …

Pontifex images sur la miséricorde

© Neneo / Shutterstock.com

Parce que Dieu est Miséricorde

A l’invitation du pape François, nous entrons dans le jubilé de la Miséricorde. “Miséricorde”, un Mot étrange à nos oreilles mais un Nom qui dit la Tendresse inimaginable de Dieu!

Dans la Bible, la Miséricorde désigne le Cœur profond de Dieu, sa manière d’être. Loin de vivre “dans les nuages”, Il n’est indifférent à rien de ce que nous vivons. ” Père aux entrailles de Miséricorde”, avec un cœur autant maternel que paternel, Dieu se laisse toucher par toutes nos situations humaines.

Et, parce qu’il prend nos “misères à cœur”, Il veut agir quand les hommes sont écrasés, comme il l’a fait hier en envoyant Moïse libérer les Hébreux esclaves du Pharaon en Egypte…

Toujours bouleversé par nos cris de détresse et notre péché, Il demeure “affecté” par tout ce qui nous empêche de vivre aujourd’hui, “à son image et ressemblance”. Dire sa Miséricorde, c’est dire que Dieu a mal à l’homme, qu’Il a mal pour l’homme et qu’il s’engage à lutter avec nous contre toute forme de malheur.

Pontifex images sur la miséricorde

© Neneo / Shutterstock.com

Nous sommes des Vivants pour aimer

Cette Miséricorde, Le Christ va nous donner à la voir très concrètement en action. Dans toutes ses paroles et attitudes, c’est la Miséricorde de Dieu qui se rend visible. On le voit s’approcher des publicains et des pécheurs – les infréquentables d’alors -, jusqu’à manger avec eux et leur redonner le goût de vivre ! Etranger à aucun cri ni aucune détresse, Jésus s’est laissé ‘toucher’ par les visages, les regards, les angoisses et les cris de tous ceux qu’il a rencontrés. Et il en a eu le cœur chaviré, littéralement “pris aux tripes” (la vraie traduction du mot “pitié”).

Toutes les misères humaines, sociales, affectives et spirituelles…, il les a portées dans ventre d’Homme-Dieu, là même où il vivait relié à son Père. Et de tous ces gens “fatigués” de vivre, qu’il portait comme une mère “porte” son enfant, par sa passion et sa Résurrection, il en a fait des Vivants pour aimer.

Pontifex images sur la miséricorde

© Neneo / Shutterstock.com

Se réconcilier avec Dieu, soi-même et les autres

Aussi, pas étonnant que le pape souhaite faire de cette année, “une année du pardon et de la réconciliation” ! Car le Cœur de Dieu n’a pas d’autre désir que de couler par nous, avec nous et en nous. Derrière le mot de ‘Miséricorde’, se cachent bien des trésors de tendresse à vivre et inventer dans notre vie quotidienne.

D’abord, accueillir le Pardon de Dieu pour soi-même, pour à notre tour, apprendre à accorder notre pardon. Et de là dépasser peur ou jugement et se risquer dans les chemins de la fraternité et la solidarité. Sans oublier tous ceux qui sont seuls ou mis de côté… “Allez apprendre ce que veut dire : c’est la miséricorde que je désire et non les sacrifices!” (Mt 12, 7), nous lance la Bible.

Appel à se réconcilier toujours plus avec Dieu, avec soi-même et les autres. Invitation à “briller comme des flambeaux de la Miséricorde de Dieu dans le monde” selon l’expression de François. Vivre ainsi, c’est vivre à une autre hauteur et profondeur et recevoir la Joie même de Dieu !

Michel Retailleau fc

Jubilé de la Miséricorde 2015-2016 bandeau

© CEF

« La Miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La Miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie » (Bulle d’Indiction, avril 2015)

[accordion title=”Spectacle en écho de Laudato si’ et de COP 21″ id=”1″]

Spectacle d’images le 8 décembre 2015 à Rome

© Francisco Ortiz fc

Spectacle en écho de Laudato si’ et de COP 21

Le soir de l’ouverture de la porte d’ordinaire murée dans la basilique Saint-Pierre, des photographiques ont été projetées sur la façade de la basilique, sur la nature (signées entre autres Sebastiao Salgado ou Yann-Arthus Bertrand).

Spectacle d’images le 8 décembre 2015 à Rome

© Francisco Ortiz fc

Organisé avec la Banque mondiale, ce spectacle d’images intitulé « Fiat Lux : éclairer notre maison commune » fait à la fois écho à l’encyclique du pape François sur l’écologie intégrale, Laudato si’, et le déroulement à Paris au même moment de la COP21, la conférence intergouvernementale sur le climat.

[/accordion] [accordion title=”Logo et devise du jubilé” id=”2″]

Logo et devise du jubilé

Le logo – œuvre du père Marko I. Rupnik sj – montre le Fils qui charge sur ses épaules l’homme égaré. Cette image exprime l’amour du Christ qui s’acquitte du mystère de son incarnation, par la rédemption.

Logo du Jubilé de la Miséricorde 2015-2016

© Marko I. Rupnik sj

Le Bon Pasteur charge sur lui, avec une miséricorde infinie, l’humanité entière mais ses yeux se confondent avec ceux de l’homme. Christ voit par les yeux d’Adam, et celui-ci par les yeux du Christ. Chaque homme découvre ainsi dans le Christ, nouvel Adam, son humanité et le futur qui l’attend, en contemplant dans Son regard l’amour du Père.

Cette scène se situe à l’intérieur d’une mandorle, symbole cher à l’iconographie ancienne et du Moyen-Age, appelant la coprésence de deux natures, la divine et l’humaine, dans le Christ. Les trois ovales concentriques, en couleur progressivement plus claire, vers l’extérieur, évoquent le mouvement du Christ apportant l’homme en dehors de la nuit du pêché et de la mort. La profondeur de la couleur plus foncée évoque aussi l’impénétrabilité de l’amour du Père qui pardonne tout.

[/accordion] [accordion title=”L’étymologie du mot Miséricorde” id=”3″]

 L’étymologie du mot Miséricorde

Etymologiquement, le mot « miséricorde » vient de « misere » (« misère » ; nécessité) et de cor/cordis (« cœur ») en latin. Il s’agit donc d’avoir un cœur solidaire avec ceux qui sont dans la nécessité. Dans le langage courant on associe le mot miséricorde à compassion ou encore au pardon.

[/accordion]

[accordion title=”Prière du jubilé” id=”4″]

Prière du jubilé

Seigneur Jésus-Christ,
toi qui nous as appris à être miséricordieux comme le Père céleste,
et nous as dit que te voir, c’est Le voir.
Montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.
Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,
la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;
tu as fait pleurer Pierre après son reniement,
et promis le paradis au larron repenti.
Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous :
Si tu savais le don de Dieu !

Pontifex images sur la miséricorde

© Neneo / Shutterstock.com

Tu es le visage visible du Père invisible,
du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde :
fais que l’Église soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.
Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse
pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur :
fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu.

Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction
pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,
et qu’avec un enthousiasme renouvelé, ton Église annonce aux pauvres la bonne nouvelle
aux prisonniers et aux opprimés la liberté,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.

Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,
à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.
Amen.

Pape François

[/accordion]

Voir aussi:

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X