Voyage de trois semaines en Algérie avec la paroisse de Bourges en juillet 2015

Soyez les bienvenus…

Cet été, deux prêtres Fils de la Charité de l’Equipe de Bourges ont accompagnés un groupe sur les routes algériennes pendant trois semaines. Pourquoi un tel voyage ? Ils souhaiteraient aller à la rencontre de l’autre, trop souvent appelés étrangers et pourtant si proche de cœur.

Voyage de trois semaines en Algérie avec la paroisse de Bourges en juillet 2015

© Félix Piron fc

Une aventure en frères

« Soyez les bienvenus… » Nous avons souvent entendu cela durant notre périple algérien de cet été. Nous étions douze de Bourges-Nord à vivre l’aventure, onze adultes et une petite fille.

Une belle aventure qui nous a conduits de la frontière marocaine (Tlemcen) à la frontière tunisienne (Annaba) durant 18 jours.

L’accueil algérien nous a marqués, on ne sait pas quoi faire pour nous être agréable et, contrairement à chez nous, on n’a pas besoin de se connaître pour se dire bonjour et se parler.

En Algérie, l’Église est présente car elle a choisi de rester après l’indépendance de 1962.

Voyage de trois semaines en Algérie avec la paroisse de Bourges en juillet 2015

© Félix Piron fc

 

Le dialogue islamo-chrétien

Cette Église, petite, fragile, est belle, jeune et dynamique, presqu’essentiellement composée d’Africains provenant du sud saharien. Des étudiants d’abord, envoyés en Algérie par leur pays d’origine pour poursuivre leurs études en université (il y a des universités dans presque toutes les préfectures – wilaya – du pays).

Voyage de trois semaines en Algérie avec la paroisse de Bourges en juillet 2015

© Félix Piron fc

Un certain nombre de ces étudiants sont chrétiens et trouvent leur place dans les différentes paroisses. Plus récemment, des migrants venus eux aussi du sud saharien, sont arrivés en Algérie. Ils ont découvert qu’ils ne pourraient pas aller en Europe, alors ils se sont installés à travers l’Algérie et ont ainsi enrichi les communautés chrétiennes. Tout cela alimente de façon active le dialogue islamo-chrétien, les rencontres sont inscrites dans le quotidien de la vie.

L’Église d’Algérie fait partie de l’Église catholique qui est au Maghreb. Cette Église du nord de l’Afrique a produit un document référence intitulé “SERVITEURS D’ESPÉRANCE”.

 

« Elargir l’espace de la tente »

Voyage de trois semaines en Algérie avec la paroisse de Bourges en juillet 2015

© Félix Piron fc

Le cardinal Duval (archevêque d’Alger) aimait dire et répéter : “Je crois en la puissance révolutionnaire de l’amour fraternel”. Dans ce document d’Église, on trouve cette belle phrase:

 

“Comme elles sont belles, les villes qui dépassent la méfiance malsaine et intègrent ceux qui sont différents et qui font de cette intégration un nouveau facteur de développement !
Comme elles sont belles, les villes qui, même dans leur architecture, sont remplies d’espaces qui regroupent, mettent en relation et favorisent la connaissance de l’autre !”

 

L’Esprit nous invite à élargir l’espace de nos tentes. Nous sommes tous étrangers et migrants sur la terre. Le premier terrain de notre rencontre est celui de notre humanité commune, à commencer par le bon voisinage et la convivialité. La vie reste la première occasion d’un dialogue et d’une connaissance mutuelle à la portée de tous.

Merci, Église d’Algérie, de nous aider à vivre l’Evangile !

Félix Piron fc, curé de la paroisse Saint-Jean de Bourges

 

Et aussi

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X