10 jours de festivité pour les 50 ans de sacerdoce de Bernardo

50 ans d'ordination de sacerdoce de Bernardo Claireau fc juin 2016

10 jours de festivité pour les 50 ans de sacerdoce de Bernardo

 

Comme plusieurs autres Fils de la Charité, Bernardo Claireau fc fête ses 50 ans d’ordination presbytérale cette année. Depuis le Mexique, il nous raconte.

Réveillé à 5 heures du matin

Si j’avais depuis longtemps le désir de célébrer mes 50 ans de sacerdoce au Mexique, je n’ai rien fait, absolument rien, pour préparer cette fête. D’ailleurs ce ne fût pas seulement “ma petite fête” mais celle de toutes les communautés par où je suis passé. Tout le monde s’est mis à l’ouvrage.

Le 16 juin 2016, à 5 heures du matin, un bon groupe d’une quarantaine de personnes est venu me réveiller avec les traditionnelles “Mañanitas” (cantiques chantés le matin à l’aube pour fêter un anniversaire). Le soir, nous avons célébré une messe d’action de grâces que je ne suis pas prêt d’oublier.
Pendant 10 jours la fête a continué. Les messes étaient suivies de repas fraternels appelés ici : “convivios” (temps festifs).

50 ans d'ordination de sacerdoce de Bernardo Claireau fc juin 2016

© Antonio Cano fc

Entouré par tant d’amis

Mes compagnons Fils de la Charité Mexicains étaient là : Servando, Tonio, José-Luis, Modesto et Lazaro (Roberto n’a pu venir à cause de son travail).
Thomas qui avait travaillé en Coopération il y a 17 ans est venu de France à Ciudad-Juarez et à Iztapalapa.
Antonio Cano, Fils de la Charité d’Espagne, lui aussi, était de la fête. J’ai été entouré aussi de tant de personnes venues de San Juanita, Lupita, Remedios, San Gaspar, Lopez Portillo et Purisima.
La Pastorale des travailleurs de San Gaspar avait organisé en prime une fête familiale…
Tonio a aussi réuni un groupe d’une quarantaine de personnes pour célébrer ces “50 ans”. Une étape pour préparer aussi le Centenaire de la Congrégation des Fils de la Charité qui nous fêterons en 2018.

Une avalanche d’éclairs de lumière

Des messes, une grande Foi, des demandes de pardon, des gestes amicaux, des bravos, des “abrazos” (embrassades), des chants, de la danse, des mariachis, des rires, des retrouvailles, de la joie, de l’humour…
J’étais comme sous une avalanche de fraternité et de communion traversée par des éclairs de lumière.

Comme au temps de mon noviciat où quelques paroles de notre Fondateur prenaient feu en moi en brûlant tout le monde : “Etre Charité et rendre les autres Charité ” ou “le Mal de Dieu et mal du peuple”.

Avec le temps, la vie religieuse ne cesse d’enrichir mes années de sacerdoce.Avec le temps, la vie religieuse ne cesse d’enrichir mes années de sacerdoce.

Je remercie Saúl et Abel, jeunes en formation pour leur aide. Ils m’ont ainsi rassuré sur le bon déroulement de leur programme de formation : «La fête de tes 50 ans de sacerdoce, Bernardo, ne nous a pas éloignés de notre temps de Noviciat. Bien au contraire !

Merci mon Dieu… Merci à tous…

Bernardo Claireau fc

A voir :

Commentaires

2 Commentaires

  • TOUDIC dit :

    Merci à toi Bernard pour toutes ses années militante que nous avons vécues à solmer, et surtout merci pour ton aide dans mes moments de doute et merci pour ton humanisme auprés de compagnons ouvriers
    Homme de foi sincére tu es,respectueux de la croyance ou non croyance des autres,avant tout croire en l’homme.
    amitiés fraternelles. BERNARD

  • boulant joel dit :

    Nos jours ne sont beaux que par leurs lendemains, sacré Bernado ?…cette maxime te sera toujours d’actualité.
    ( grace a moi tu a gagné ton paradis) amitiés ouvriéres.
    J.boulant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X