A cause de la Bonne Nouvelle

Georges Ouensavi fc et un jeune

A cause de la Bonne Nouvelle de Jésus
à annoncer aux pauvres, prions pour les vocations

 

Nous venons de vivre le 26 avril 2015 la 52e journée mondiale de prière pour les vocations. Michel Retailleau, responsable des jeunes en formation et des vocations chez les Fils de la Charité, explique le choix délibéré de la Congrégation à se former et vivre en périphéries des villes.

Michel Retailleau fc

© Florence Sanyas

Nos voisins

A deux kms de la Paroisse Sainte-Hélène, non loin de la Tour Pleyel, à Saint-Ouen (93), c’est là que nous habitons Etienne, Gilbert et moi-même. Simple pavillon de quartier immigré, au pied d’un immeuble. 6 mois après notre arrivée, nos voisins Khadija et Martinho (couple algéro-portugais) m’ont posé la question : “Mais au fond, qui vous êtes ?”” Je suis prêtre et je vis avec 2 jeunes religieux d’une trentaine d’années qui étudient pour être prêtres. Et de temps en temps passent d’autres jeunes que j’accompagne pour voir si Dieu les appelle aussi.” Un peu surpris mais pas tant que ça, vite fusent d’autres questions : “Vous vivez ensemble ? Vous priez ensemble ? Ah, vous avez une chapelle ? Vous êtes reliés à l’Eglise catholique ? C’est bien.”

Scolasticat avec Jean Vanier

© Fils de la Charité
Scolasticat avec Jean Vanier (sept. 2014)

Être insérés dans le quartier

En cette journée mondiale des vocations, on parle beaucoup de Séminaires à travers le monde et de la longue, nécessaire et coûteuse formation des futurs prêtres, religieuses et religieux. Pour beaucoup, cela évoque un lieu à part, une vie austère… Pourquoi nous, Fils de la Charité, choisissons-nous de nous former en petites équipes insérées dans ce qui fait la vie d’un quartier populaire ? Pour répondre au plus près à ce que le Christ a fait : il a appelé une petite équipe d’hommes du peuple qu’ il a formés à la prière et à la mission en menant de front l’étude des Ecritures et l’intelligence de la vie quotidiennes des gens. Notre fondateur, le P. Anizan disait lui aussi:

“Il faut des hommes qui aiment ces foules, qui aillent à elles, qui mettent tellement Dieu et la religion à leur portée… qu’ils puissent dire : “Voilà nos hommes, ils sont à nous, nous avons un pasteur et un père.”

Michel Retailleau fc

Lire aussi :

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X