Fête du Sacré-Cœur. Clôture du Centenaire 28 juin 2019

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Fête du Sacré-Cœur.
28 juin 2019.
Action de grâce et clôture du Centenaire des Fils de la Charité

Fête du Sacré-Cœur

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Procession d’entrée

Le Père Anizan écrivait au Fils de la Charité en 1921 que “la dévotion au Sacré-Cœur est à proprement parler la dévotion à l’amour de Dieu. Il est impossible que la dévotion à ce Cœur divin brûlant d’amour pour nous n’enflamme pas le nôtre d’amour pour lui.”[1] Cette fête du Sacré-Cœur est ainsi devenue la fête patronale de l’Institut.

Ainsi, en ce Centenaire de la fondation des Fils de la Charité, il paraissait évident de clôturer ces célébrations en France par cette Fête du Sacré-Cœur le 28 juin 2019 en la Basilique

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Procession d’entrée

Cathédrale de Saint Denis. Autour de l’évêque de Saint Denis, de notre supérieur général et avec le service des vocations, nous avons ainsi pu rendre grâce pour ces 100 ans écoulés, mais aussi ouvrir notre prière pour que le Seigneur continue d’envoyer des ouvriers à sa moisson.

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Oraison.


Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Henri Poittevin lors de la célébration

 

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Témoignage

“En débarquant, Jésus vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux” (Mt 14, 14). Ce passage de l’évangile de Matthieu médité par le Père Anizan a guidé notre prière. Au long de notre histoire beaucoup d’hommes et de femmes en lien avec les Fils de la Charité ont répondu à cet appel du Christ pour l’amour de ceux qui sont les plus petits, les perdus, les délaissés. En remerciant pour cette histoire, nous

Fête du Sacré-Coeur 28/06/2019

Compagnons de la Charité

avons voulu que notre prière reflète l’action de Jésus Sacré-Cœur encore aujourd’hui. Certains ont témoigné de cet appel reçu : Dans ma vie chrétienne, je me sens appelée à être à l’écoute et à aider les personnes dans le besoin.” [2]

L’appel du Christ à le suivre et à le servir, notamment auprès des plus petits dans les quartiers populaires du monde, résonne encore aujourd’hui. Ces années écoulées et les difficultés de la mission ne brisent pas notre espérance. Sans être naïfs, nous croyons que l’Esprit Saint souffle toujours dans le monde que nous habitons et que l’appel que Dieu lance sans cesse ne restera pas sans réponse.

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Remise du livre d’or par la Fraternité Anizan

“Un autre grand moyen d’attraction c’est la charité vraie, bienveillante, désintéressée, profonde. Il faudrait qu’on me sache l’ami dévoué de tous les pauvres, des déshérités, des disgraciés, de tous ceux que le monde fuit ou repousse, de ceux qui sont solitaires au milieu des foules, de ceux qui sont seuls, qui n’ont plus personne.”[3] Cette charité est toujours à l’œuvre aujourd’hui, et en rendant grâce pour ces 100 ans,

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Prière du Père Anizan Misereor.

nous ouvrons ce deuxième centenaire sous le signe du Cœur aimant de Jésus, celui-là même qui était pris de compassion pour les foules abandonnées.

Au terme de ce temps de prière, nous nous sommes retrouvés pour un temps festif autour de plats partagés. L’occasion de réunir la famille Anizan (Auxiliatrices de la Charité, Fraternité Anizan, Compagnons de la Charité) parce qu’aujourd’hui encore l’intuition du Père Anizan fait vivre de la vie même de Dieu une famille appelée à se renouveler et à grandir.

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019 Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Nous ne savons pas ce que les temps à venir apporteront, mais nous nous en remettons à Dieu en reprenant une partie de la prière de consécration au Sacré-Cœur.

 

[1] Lettre circulaire “L’amour de Dieu”, Jean-Emile ANIZAN, 1921
[2] Témoignage de Natacha SOUZA
[3] Méditation “Misereor super turbam”, Jean-Emile ANIZAN, 1916

O très adorable, très aimant, tout aimable et divin cœur de Jésus…nous te remercions de tout cœur des grâces immenses dont tu nous as comblés. Nous te faisons aussi amende honorable pour toutes nos infidélités, nos froideurs et nos ingratitudes si nombreuses, hélas !
Nous voulons t’aimer de tout notre cœur, de toutes nos forces, de toutes nos facultés, et nous te le prouverons par notre fidélité à marcher sur tes traces. Daigne abaisser un regard de miséricorde sur notre famille, et accueillir avec bienveillance le désir ardent dont elle est remplie, de t’aimer, de te faire aimer, d’établir ton souverain et si désiré règne, en nous, et dans toutes les âmes que tu voudras bien nous confier.

Fête du Sacré-Cœur 28/06/2019

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X