Coronavirus (COVID-19) : L’équipe Fils de la Charité à Valenciennes nous raconte

La moitié de la planète en confinement depuis fin mars 2020. Pour lutter contre la pandémie les gouvernements ont pris des mesures de confinements.

Les religieux, partout dans le monde, sont aussi tenus de respecter ces mesures restrictives.  Ils témoignent de leur manière de le vivre et de leur action.

Les mots de Frédéric, Bernard et René

Frédéric Tonquedec fc, Bernard Deshoulières fc et René Lelièvre fc sont religieux prêtres à Valenciennes. Frédéric et Bernard œuvrent notamment sur la paroisse Saint-Vincent-de-Paul tandis que René est sur le quartier de Chasse Royale.

J +12 et toujours vivants …

Bernard Deshoulières de JG v2

Voici quelques mots pour nous unir à notre famille des Fils de la Charité et à tous, de la part de René confiné dans son enclos (en référence au nom de sa rue), Frédéric et Bernard qui jouent en duo et tous celles et ceux avec qui nous communiquons.

Plus que jamais téléphone, messages et mails nous permettent de garder du lien, de communier dans la réflexion et la prière.

Voici quelques mots pour nous unir à notre famille des Fils de la Charité et à tous, de la part de René confiné dans son enclos (en référence au nom de sa rue), Frédéric et Bernard qui jouent en duo et tous celles et ceux avec qui nous communiquons.

Plus que jamais téléphone, messages et mails nous permettent de garder du lien, de communier dans la réflexion et la prière.

Notre lien avec les paroissiens

Nous avons mis en place du lien avec les paroissiens disposant d’une adresse mail. Nous leur adressons, billets, messages et poèmes (nous avons un spécialiste) et eux se chargent de prolonger la démarche auprès de ceux qui n’ont pas d’adresse mail.

Le pôle « communication » fonctionne bien. Francis et Sylvie alimentent le site internet de la paroisse sur Catho Cambrai et sœur Nadine transmet les messages sur internet.

Rameaux, Semaine Sainte et Pâques

Nous avons sollicité le pôle de la liturgie et l’EAP pour qu’ils proposent des initiatives pour vivre la Semaine Sainte et Pâques.

Vie quotidienne

Frédéric et Bernard ont organisé leur journée. Le matin oraison, laudes et eucharistie ; en fin d’après-midi oraison et vêpres. Entre les deux communications, travail personnel et rangement dans la maison, de la cave au grenier. Que de papiers mis à la benne.

Hier nous écoutons un message sur le répondeur du fixe. Une dame de la Chasse Royale nous demande de la mettre en lien avec des personnes qui auraient besoin de services. Nous prévenons René qui est de son quartier.

Bernard

Une vie d’équipe "confinée"

Frédéric Tonquédec

Le “mal du frère”

Bernard vient de vous décrire l’organisation de notre journée avec nos deux rendez-vous de prière, l’une à 8h le matin, et la seconde en fin d’après-midi. Il vous a décrit tous nos efforts pour maintenir les liens avec les chrétiens de nos communautés. J’aimerai insister aussi sur un des points soulignés par les derniers chapitres de notre congrégation : le « mal du frère ».

Vie fraternelle

Se retrouver à deux, certes dans un espace confortable, mais néanmoins dans le même espace, nécessite de bien se connaître, de minimiser “les petits côtés” de chacun, et d’apprécier à la fois les nécessaires temps de solitude, mais aussi les moments où nous nous retrouvons ensemble pour la prière, les repas, et les tâches manuelles de rangement et ménage.

Silence, calme, sérénité

Nous vivons je pense quelque chose de la vie des moines, en alternant vie personnelle, lectures, prière, et travaux manuels. Le silence dans lequel baigne soudain la ville contribue à garder une atmosphère de calme, et même pourquoi pas d’une certaine sérénité.

Frères de communauté

Il convient par des tout petits gestes de “faire plaisir” au frère : par une écoute, un service rendu, un plat qu’il apprécie, le partage d’une vidéo. Car comme nous avons le temps, nous sommes plus détendus qu’à l’accoutumée, et cette vie confinée peu être aussi un temps de grâce pour mieux se connaître et s’apprécier dans un contexte si particulier.

Un de nos frères est seul dans son appartement : un lien quotidien est nécessaire…en attendant les grandes retrouvailles.
Que Dieu puisse continuer de nous combler de son amour, à travers le prochain qu’est mon frère de communauté.

Frédéric

La Chasse Royale n’est pas confinée !

Réunion P.O. René Lelièvre fc

Un groupe de paroles

Avec des personnes du centre social de notre quartier nous avons créé sur Facebook un groupe de paroles. Nous sommes 35 environ et chaque jour l’antivirus se développe.

Nous communiquons à la vitesse de la parole et avons toute sorte de conversations.
Chacune et chacun racontent ce qu’il fait : les problèmes des parents avec les devoirs internet des enfants ; les recettes des plats et des gâteaux mangés le jour même ; les coups de blues ; les craintes ….

Un soutien mutuel

C’est super car nous ne perdons pas le moral tous à la même heure si bien que nous pouvons nous soutenir mutuellement, nous nous redonnons du courage en cette période bizarre et jamais vécue.
Avec et grâce à ce groupe de parole nous pouvons dire que nous ne sommes confinés. Nous nous rencontrons chaque jour avec une parole libérée. Personne ne craint être jugé sur ce qu’il dit, chacune, chacun osent dire ses peurs et ses joies.

René

Blog de René Lelièvre fc

J’ai envie de vous dire

  • Маrina et Romain MARTIN dit :

    Bonjour Père Bernard, vous nous avez peut-être déjà oubliés, mais nous nous souvenons toujours de vous parce que vous êtes toujours dans nos cœurs….Nous – s’est Romain et Marina.))))Vous vous souvenez du jeune couple russe de Bourges et une petite femme blonde que vous avez baptisée?))))C’EST NOUS!!!……Nous avons été très heureux de savoir que tout va bien pour vous et,comme avant, vou servez Dieu avec le même cœur positif et pur que nous avons toujours connu.Nous vous envoyons notre soutien dans cette période difficile, nous sommes avec vous dans notre âme et nous voulons que vous sachiez que toutes ces années nous nous sommes toujours souvenues de vous avec une grande gratitude.Nous vous aimons et ne vous avons jamais oublié.

    • Biguier Marie-Helene dit :

      Bonjour Marina. Bernard me fait suivre ton message. Trop bien . Moi aussi je me souviens bien de toi … la Charmille, ton appartement au grand Meaulnes et ce baptême . Je vous espère en forme . Amitiés a vous . Marie-Helene

  • Bernard Deshoulières dit :

    Chers Marina et Romain,

    Alors comme ça vous avez retrouvé mon adresse. Mais je ne vous ai jamais oubliés. J’ai même le souvenir d’un coup de téléphone qui passait très mal avec Marina. Je pensais que tu allais rappeler et depuis ce silence jusqu’à aujourd’hui. Ainsi vous avez de mes nouvelles mais j’en apprends pas beaucoup de vous : ce que vous devenez, où vous habitez et tant d’autres choses.
    Et oui je me souviens de ton baptême Marina et de sa préparation. Je me souviens aussi que je t’avais chargée, un an plus tard d’aller chercher Sabrina à la chapelle pour son propre baptême. Vous n’arriviez pas et pour cause : tout le passé et les épreuves de Sabrina était revenu dans un flot de larmes.
    Je vous laisse toutes mes coordonnées pour qu’on puisse reprendre contact.

    Je vous embrasse. A bientôt.

    Bernard.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Je commente sur FaceBook

X