Coronavirus (COVID-19) : le témoignage de Fils de la Charité en Colombie

La moitié de la planète en confinement depuis fin mars 2020. Pour lutter contre la pandémie les gouvernements ont pris des mesures de confinements.

Les religieux, partout dans le monde, sont aussi tenus de respecter ces mesures restrictives.  Ils témoignent de leur manière de le vivre et de leur action.

Témoignage de Martirián Marbán fc et Pedro Barón fc

Nous sommes confinés à Bogotá en Colombie

Nous, Martirián Marbán et Pedro Barón, saluons toute la famille des Fils de la Charité et les amis depuis notre paroisse de Santa María de la Rivera.

Nous y sommes confinés depuis plus de huit jours. L’église est fermée. L’isolement est total. Notre frère Pedro José Salinas est confiné auprès de sa maman.

La situation générale en Colombie

Contexte général
Malheureusement, aujourd’hui, le monde est en état de choc avec ce virus qui l’a infesté. Et chaque jour, il se propage à davantage d’endroits et il infecte des milliers de personnes.

La Colombie ne fait pas exception. Nous sommes confrontés à cette crise depuis le 6 mars. Cet après-midi là, le ministère de la Santé a confirmé le premier cas de coronavirus Covid-19 chez un étudiant de 19 ans, originaire de Milan, qui était déjà à Bogotá depuis quelques jours.

Josué 1.9 COVID

Propagation en Colombie

Depuis lors, les protocoles ont été initiés par le gouvernement national colombien afin d’assumer cette situation dans le pays. Cependant, les mesures pertinentes n’ont pas été prises. En particulier lors de l’arrivée de d’autres pays, en particulier d’Europe, personne n’a vérifié l’état de santé de ces personnes.

Confinement

Le virus a rapidement commencé à se propager, sans que les gens comprennent ce qui arrivait. Maintenant nous sommes confinés chez nous depuis le 19 mars. Date à laquelle une procédure de prévention a été mis en place et qui se poursuivra jusqu’au 13 avril.

Avec le confinement sont venus des mesures drastiques de soins et d’isolement total des foyers à travers le pays. Mais comme je l’ai déjà dit, certains pensent toujours que nous sommes en vacances, en repos et ils ne prennent pas la situation au sérieux.

En Colombie, l'Eglise et les Fils de la Charité se mobilisent

L’Eglise

Pour sa part, l’Église catholique a déclaré par l’archevêque de Bogotá et les évêques d’Engativa, Fontibón et Soacha qu’ils adhéraient à tous ces protocoles. C’est pourquoi ils ont décidé de suspendre le culte public dans tous les églises de nos diocèses, ainsi que les activités de catéchèse et les rencontres d’activités pastorales.

L’Eglise est intervenue pour promouvoir ces pratiques et faire du lien à la télévision, la radio et par les réseaux sociaux. Aujourd’hui, ces mesures sont mises en œuvre dans tout le pays.

Les religieux Fils de la Charité

En Colombie, les Fils de la Charité, dans notre paroisse, nous avons aussi répondu à l’appel. Malgré les rares ressources technologiques nous célébrons la sainte messe et la diffusons en direct, tous les jours du mardi au samedi à 17 heures et le dimanche nous célébrons à 9 heures et 12 heures.

En plus nous transmettons quotidiennement des réflexions sur l’Évangile et d’autres types de messages par WhatsApp. Ils aident à renforcer le moral et la vie spirituelle des gens.

Nous sommes en communion avec vous

La situation se complique chaque jour, car ici, au 26 mars, six décès par coronavirus et 491 cas d’infection ont été confirmés

De plus, il est important de dire qu’en Colombie il y a un grand nombre de personnes vulnérables vivant dans une situation sociale précaire et marginale. Parmi lesquels certains n’ont pas d’emploi stable; ils vivent du recyclage, du travail “informel”, du travail “journalier” (ce que l’on appelle ici le fouillis), etc. . Il en est de même avec nos frères Vénézuéliens qui vivent également dans des conditions très malheureuses dans leur pays.

Nous sommes très inquiets non pas tant à propos de COVID-19, mais parce que les gens ont peur de la famine, en particulier cette population vulnérable et précaire.

Nous restons attentifs à la situation. Nous restons à la maison en prenant toutes les précautions possibles … Bien sûr nous nous rejoignons par la prière et les élans de solidarité avec tous nos frères dans le monde, spécialement les Italiens et les Espagnols.

Martirián Marbán et Pedro Barón, le 26 mars 2020

2. En lien grâce aux réseaux sociaux

Via notre page Facebook

Page Facebook Parroquia Santa María de la Rivera en Colombie

Via notre chaîne Youtube

Chaîne youtube Parroquia Santa María de la Rivera Juvenil

3. Situation en temps réel par l'Organisation Mondiale de la Santé

carte de la situation du Coronavirus (COVID-19) crédit Organisation mondiale de la santé

J’ai envie de vous dire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Je commente sur FaceBook

X