Coronavirus (COVID-19) : le Vatican fait le point sur l’Apostolat de la mer et des migrants

Pour lutter contre la propagation du Covid-19 de nombreux pays ont été mis à l’arrêt. En fonction de la situation sanitaire locale chacun adopte son plan de déconfinement.

Les religieux partout dans le monde, sont aussi tenus de rester vigilant et de respecter les gestes barrières.  Ils témoignent de leur action en ce temps de crise planétaire.

Les aumôniers de la mer ont discuté de leurs actions avec le Cardinal Turkson  ce 12 mai 2020

Célestin ikomba Côte d'Ivoire : L'Apostolat de la mer et des migrants & Covid-19

Le père Célestin Ikomba fc est aumônier de l’Apostolat de la mer et des migrants à Abidjan. Il est en outre responsable de L’Apostolat de la Mer-Stella Maris de l’Afrique Atlantique. Le 12 mai il est intervenu à la vidéoconférence sur la situation dans le monde maritime avec le Covid-19 organisée par le cardinal Peter Turkson.

Contacts Apostolat de la mer Abidjan

WhatsApp (00225) 65409099 et Facebook : stella maris apostolatus maris

Présentation de la région apostolique maritime de l'Afrique Atlantique

Le sujet de l’intervention a porté sur la situation dans le monde maritime et comment les aumôniers qui sont en première ligne. Ils apportent leur aide matérielle et spirituelle aux besoins des marins, pêcheurs et de leurs familles.

Zone Couverte

Les ports depuis le Maroc (Casablanca) jusqu’en République Démocratique du Congo (Matadi): 18 pays, 36 ports.

La région a été lancée à Abidjan au cours d’une réunion tenue du 13-17 mars 1965. Bien qu’étant sur l’Atlantique les ports d’Angola, Namibie de l’Afrique du Sud sont attachés à la région Afrique-Océan Indien.

L’actuel Coordonnateur Régional

Le père Célestin IKomba, religieux Files de la Charité. Aumônier à temps plein à Abidjan, il est aussi aumônier de la pastorale des migrants.

L’Apostolat de la Mer (AM) Abidjan a été lancé en 1956, fondation officielle en 1962, avec l’arrivée des Fils de la Charité dont le père Bernard Bouvier fc.

Une propagation lente à ce jour

De façon générale les statistiques sur le Covid-19 en Afrique font apparaître une lente propagation, pas comme nous l’avons vu en Europe, mais nous restons vigilants.

Par exemple, au dimanche 10 mai :

L’Afrique : 61 181 cas, 2 239 décès, 21 132 guéris.

L’Afrique du Sud et l’Egypte sont plus affectés avec 9 420 et 8 964 cas.

Maroc : 5910 cas, 2545 guéris, 188 décès ; Algérie : 5558 cas, 2546 guéris, 49 décès ; Ghana : 4 263 cas , 22 décès ; Nigeria : 4151 cas, 128 décès; Cameroun : 2579 cas; Guinée : 2042 cas, 11 décès et la Côte d’Ivoire : 1700 cas, 769 guéris, 21 décès.

N.B : Les statistiques changent chaque jour !

Notre ministère auprès des invisibles et oubliés que sont les gens de mer

La communication des situations et des besoins

Dans la région, tous les pays et ports sont affectés par la situation, le travail des aumôniers aussi.

J’ai communiqué avec eux : Tema (Ghana), Lomé (Togo), Matadi (RDC), Lagos (Nigéria), Casablanca (Maroc),  Cotonou (Bénin), San Pedro (Côte d’Ivoire) par WhatsApp.

La communication continue par téléphone et e-newsletter. Je leur transmets toutes les informations en provenance du Vatican.

Nous composons avec les instructions des gouvernements, de l’Eglise, des autorités portuaires et des propriétaires de bateaux.

Nos équipes se sont déjà penchées sur les besoins (Questionnaire en ligne accessible depuis Facebook). Les ports de Cotonou, Tema, San Pedro, Abidjan et Matadi ont partagé leurs projets.

Mon expérience personnelle avec l’équipe d’Abidjan

Le port d’Abidjan travaille encore mais avec rotation des équipes, pas de changement d’équipage. Les bateaux viennent en respectant les procédures, les marins sont bien protégés.

Depuis le 19 mars nous n’avons plus une activité régulière. Nous avons arrêté certains services et avons adopté le moyen d’internet. Cependant, nous sommes encore présents dans le port. Le travail ne s’est pas arrêté mais nous avons changé de façon de travailler : la créativité.

Nous avions déjà commencé la conscientisation sur la pandémie en fin février.

Les actions et services offerts avec nos moyens limités sont :

  • Kits lave-mains et sensibilisation des marins et des pêcheurs tant nationaux qu’internationaux, travailleurs portuaires, migrants
  • Distribution dans le port et les navires de copies de prière pour arrêter le Coronavirus proposé par les Évêques. Service d’internet gratuit pour aider les marins et les pêcheurs à communiquer avec leurs familles
  • Messes sur notre profil Facebook et messe en anglais sur Radio Espoir pour les migrants.

Nos services sont bien appréciés et nous en sommes très félicités. Mais nous sommes limités par les restrictions et les moyens.

Côte d'Ivoire : L'Apostolat de la mer et des migrants & Covid-19 messe en vidéo Facebook
Côte d'Ivoire : L'Apostolat de la mer et des migrants & Covid-19 Newsletter avril et mai 2020

Les demandes en provenance des gens de mer, les pêcheurs et familles concernent la prière, la communication, l’aide matérielle et l’argent.

La collaboration de l’Eglise

L’Apostolat de la Mer-Stella Maris Côte d’Ivoire travaille à améliorer le service de communication et à aider les marins, les pêcheurs locaux, les mareyeuses, continuer à offrir les kits lave-mains.

La Conférence des Évêques Catholiques de Côte d’Ivoire est en train de mettre en place une Commission Covid-19. Nous y sommes invités.

Nous partageons avec l’équipe paroissiale et le père Emmanuel Kangah, aussi Fils de la Charité et Curé, qui est très coopérant. Ajoutons aussi l’aide de notre Stagiaire Emmaüs.

Père Célestin Ikomba fc, le 12 mai 2020

Album photos

J’ai envie de vous dire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Je commente sur FaceBook

X