Ces prières qui circulent dans le temps et dans l’espace

Chaine humaine lors de la retraite de la Fraternité à Benoite-Vaux du 14 au 17 mai 2015

Ces prières qui circulent
dans le temps et dans l’espace

Depuis déjà un an, la Fraternité Anizan a mis en route un relais-prière. Hada-Marie de l’équipe d’Argentueil (95), est chargée de sa coordination. Elle nous livre les réactions qu’elle a recueillies au fil des semaines.

Hada-Marie Azizi

© Hélène Négrini

Ils se transmettent le relais

Notre Relais-prière Anizan n’est pas un groupe de prière. Nous sommes un groupe de personnes qui se sont engagées à prier chacune leur tour pendant une semaine. Cela se passe comme dans une course de relais. Quand notre semaine de prière est terminée, nous appelons la personne suivante pour lui passer le relais. Cela crée un lien entre nous, une chaîne d’amitié.

Pendant le passage du Relais, nous parlons de nous-même et de ceux pour qui nous prions. Et le Relais continue. Il a commencé le 1er décembre 2014 et depuis, il ne s’est jamais arrêté.

Trois bougies

© Hélène Négrini

Comme une mère qui porte son enfant

Avec la prière, nous relayons aussi la parole, la joie, la prière, l’amitié… Durant cette semaine de prière, nous portons la Fraternité et la Famille spirituelle Anizan. Nous sommes comme une mère qui porte son enfant. Nous prions pour que cet enfant grandisse et vive en meilleure santé possible.

Nous prions Dieu notre Père pour “qu’il envoie des ouvriers pour la moisson”… Pour les vocations… Pour que des jeunes aient le désir de devenir prêtre.

Nous prions pour que le Père Anizan soit reconnu comme Saint par le Pape François.

Nous prions Dieu le Père pour que nous soyons, nous aussi, au sein de la Fraternité, comme le Père Anizan, embrasés de charité et de zèle auprès des pauvres.

Les uns pour les autres

II n’y a aucune obligation à ce Relais de prière. A chaque nouveau semainier, nous appelons les membres de la Fraternité pour leur poser la question de la suite du relais. Désirent-elles continuer à en faire partie ? C’est également une occasion d’appeler de nouvelles personnes. C’est encore une occasion de partager sur ce que nous vivons et sur la manière dont nous vivons la prière. Les personnes qui font partie de la Fraternité peuvent nous appeler et nous faire prier pour un membre malade, pour un membre de leur famille. Et pourquoi ne pas prier aussi pour une bonne nouvelle ?

Village au pied du sapin de Noël à Strasbourg

© Florence Sanyas

our plusieurs personnes, le Relais leur a appris à se fidéliser dans la prière au quotidien.

Je ne sais pas si ce relais obtient des miracles, ce que je sais et que je sens, c’est qu’il nous obtient d’être en lien entre nous, membre de la Fraternité Anizan. Lorsque nous prions pour les uns et pour les autres, je sais pertinemment que tous prient pour le relais. La prière, on la sent comme l’Esprit, LE RELAIS DE PRIÈRE ANIZAN qui passe parmi nous.

Le relais de prière est un projet unique dans la Fraternité Anizan. C’est une prière qui circule dans le temps et dans l’espace. Il n’est pas statique. Je suis persuadée que ce relais porte en lui la joie dont nous avons tous besoin pour continuer la Vie que Dieu nous donne afin que sa Volonté soit faite.

Hada-Marie Azizi,

de l’équipe de la Fraternité Anizan d’Argenteuil II

Bulletin de la Fraternité Anizan de novembre 2015

© Fraternité Anizan
Bulletin de nov. 2015

Extrait du Bulletin de la Fraternité n°50 – novembre 2015 –

“L’Esprit de Dieu m’a envoyé !”

 S’abonner

[/accordion]

En savoir plus sur la Fraternité

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X