PRI-AIR, entrée dans le Carême en douceur

Semaine Pri-air

Cette année encore, et pour la 3ème année, les jeunes de 12 à 25 ans ont bien répondu à la semaine PRI-AIR organisée sur les paroisses de Saint-Lucien et Saint-Yves de La Courneuve.

PRI-AIR ? Mais qu’est-ce que c’est ?

C’est une semaine, celle du mercredi des Cendres, où les jeunes de nos paroisses se forment à l’un des trois axes fondamentaux du Carême : la prière. Ainsi tous les soirs ils se retrouvent de 18 heures à 19 heures dans la joie et le sérieux pour y aborder un type particulier de prière :

  • mardi : le chapeletSemaine Pri-air
  • mercredi  : la messe
  • jeudi : l’oraison silencieuse
  • vendredi : l’adoration
  • samedi : visite culturelle et artistique et entretien avec un témoin

De la théorie à la pratique

Semaine Pri-airAu début de la rencontre le temps est consacré à la théorie : historique, explications, méthodologie… et cela à partir d’une petite fiche recto-verso que chacun pourra apporter chez lui pour prolonger l’expérience. Puis nous passons à la pratique. Avec un accompagnement progressif tout en laissant aussi de long temps de silence pour que chacun puisse s’approprier la méthode et « laisser Dieu lui parler au cœur ». C’est pour beaucoup aussi l’expérience du silence qui se fait là. Expérience que le silence n’est pas rempli de vide mais peut être habité par Dieu.

Les Fraternités Monastiques de Jérusalem

Samedi matin, pour clôturer cette semaine de PRI-AIR nous sommes allés à Paris chez les Fraternités Monastiques de Jérusalem. Nous étions ce jour-là une grosse dizaine pour visiter cette belle église Saint-Gervais (à côté de l’hôtel de ville). Nous en avons profité pour y faire une visite culturelle et artistique. Au Moyen-Âge, les vitraux servaient de supports à la catéchèse n’est-ce pas ? Et bien ce jour-là nous avons utilisé nous aussi les différentes peintures, sculptures pour y faire nous aussi une petite séance de catéchèse improvisée et interactive. « Le beau rapproche du divin » j’en suis convaincu. Après un rapide pique-nique, le début d’après-midi fut consacré à la rencontre avec une jeune religieuse (sœur Marlène) qui a su répondre avec toute sa fraîcheur et sa spontanéité aux questions parfois déconcertantes de nos jeunes (comme par exemple : Une sœur ça peut manger au kebab ?).Semaine Pri-air

Quelques témoignages

Pour terminer trois petites fiorettis des jeunes participants :

« Cela m’a permis de pouvoir me poser enfin en ce début de Carême, cela fait du bien »
« J’ai pu poser certaines questions sur la prière qui me tenait à cœur et mieux comprendre certaines choses. L’adoration, c’était trop bizarre pour moi. J’avais l’impression qu’on priait devant un objet en forme de soleil en métal… ».
« Les religieuses finalement ne sont pas toutes des vieilles, elles sont plutôt cool ».

Semaine Pri-airUne grande soif d’intériorité

Voici une belle expérience que nous vivons à La Courneuve et qui s’étoffe d’année en année et arrive progressivement à trouver son public. Nous en faisons souvent l’expérience et nous en tirons ce constat : les jeunes ont une grande soif d’intériorité, alors ne gâchons pas leurs soifs en les laissant se gaver uniquement de ce que leur donne notre société de consommation.
Faisons leur découvrir la vraie vie, le goût de l’authenticité, celle avec le Christ. Aidons-les à s’enraciner profondément en Lui. Telle est notre mission jamais évidente mais tellement passionnante.

Xavier Séclier fc

Et aussi pour passer à la pratique:

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X