Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié 2016

Les Noces de Cana

Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié 2016

La communauté des catholiques Bangladais habitant en France vivra cette journée mondiale du migrant avec la communauté paroissiale de Sainte-Hélène (Paris 18ème). Michel Retailleau fc nous parle de mariage et de vin de compassion et de solidarité.

 

Le vin nouveau de l’humain

L’Evangile de ce dimanche 17 janvier 2016 rappellera le miracle à Cana. En la personne de Jésus, Dieu s’invite et l’eau se change en vin et le vin va couler pour la grande joie de tous les convives. C’était il y a 2000 ans… Et si ce miracle de Jésus pouvait se reproduire et nous aider à voir les migrants et les réfugiés sous un autre jour ! Et si leur présence, ici, nous apparaissait une chance pour le renouvellement de notre vie humaine et chrétienne?

Pour de multiples raisons économiques, politiques, militaires, climatiques, la mondialisation a accéléré un brassage de couleurs de peau, de cultures et de croyances… Au point que l’on peut se sentir plus ou moins déraciné, déstabilisé, bousculé dans son identité, avec la difficulté de maîtriser ses peurs. Ou, dit autrement, dans ce monde “arc-en-ciel”, la fête de la vie, celle du partage et du ‘vivre ensemble’, est parfois gâchée.

A Cana, Marie avait fait la remarque à Jésus : “Ils n’ont plus de vin !” Nous aussi, nous manquons de vin, celui de l’humain. Le vin de la joie de la rencontre, le vin du plaisir de partager et de s’enrichir avec différent que soi. Le vin de la compassion et de la solidarité quand notre indifférence grandit face aux tragédies des naufrages en mer ou des exils forcés par la guerre ! Or, lorsque vient à manquer le vin de la fraternité entre humains, ce sont les Noces de toute l’humanité qui sont gâchées. Comme à Cana ! Alors un voile de tristesse et de fatigue s’abat sournoisement sur nous tous, provoquant fermetures de l’esprit et du coeur.

Des expériences déjà positives avec l’étranger

Affiche de la journée mondiale du migrant et réfugié 17 janvier 2016

© La Pastorale des Migrants

En nous proposant cette “Journée mondiale du migrant et du réfugié”, l’Eglise nous rappelle que Dieu s’invite aux Noces de l’humanité tout comme il s’est invité à Cana. Et il nous redit : “Remplissez d’eau ces jarres à ras-bord !” Nos “jarres” (cuves) à nous, c’est le vécu de nos expériences déjà positives avec l’étranger et que Dieu veut remplir de Sa Joie “à ras-bord” comme un vrai Vin de Fête.

Quelques-unes de telles expériences entendues ces jours

“Quelle joie quand on n’a plus peur de rencontrer l’étranger !”

” Moi, dans les rencontres, c’est le côté humain qui m’intéresse et quelle que soit l’origine de la personne.”

” Petit, on va naturellement vers les autres, quelle que soit sa couleur. Plus on grandit, plus on a du mal à le faire. Dommage !”

“J’ai une double culture. Ca me permet d’avoir une plus grande ouverture d’esprit.”

” Mes parents m’ont élevée dans le respect des valeurs françaises comme celles de leurs racines à eux, jusqu’au culinaire.”

Et Dieu est de la Fête !

“Et maintenant, puisez” dit le Christ. Puisons aux sources profondes de notre coeur. Puisons au Cœur Joyeux de Dieu qui ne cesse de s’inviter aux Noces toujours à venir de l’humanité. Bien sûr, tout n’est pas si simple à vivre mais nous croyons que, là, peut se renouveler la Joie de Vivre en frères et sœurs en humanité ! Et Dieu est de la Fête !

Michel Retailleau fc

Vidéos

Et aussi

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X