La série d’attentats depuis mars 2012 ne cesse de s’agrandir. Militaires, famille d’origine juive, journalistes, participants à un concert ou match de foot ou au café, prêtre et catholiques dans leurs églises, gendarmes sur le terrain, professeur. Guerre de religion ? de civilisation ? A la veille de la Toussaint, que l’Esprit Saint fasse plus que jamais de nous des artisans de paix, dans la justice et la vérité.

Hommage aux victimes assassinés en la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice le 29 octobre

En union de prière

Attaque en la basilique à Nice 29 octobre 2020, communiqué de l'évêque © Diocèse de Nice
Jésus rencontre Marie Bourges

Nous sommes invités à prier avec ces mots pour demander réconfort et attitude évangélique pour surmonter la colère

Seigneur,
Nous te confions notre pays alors qu’il vient de connaitre un nouvel événement dramatique à travers l’assassinat de plusieurs personnes dans la basilique Notre Dame de Nice.

Ton Fils, sur la Croix, a crié le désespoir de notre humanité. Entends notre cri. Il nous entraine aussi dans sa résurrection. Qu’il nous enracine dans une authentique espérance.
Nous te prions pour les défunts et leur famille. Nous te confions leur douleur.
Nous te prions pour la communauté chrétienne et tous les habitants de la ville de Nice. Donne tout particulièrement aux catholiques d’être confortés et renouvelés dans leur témoignage évangélique.

A la veille de la Toussaint, que l’Esprit Saint fasse plus que jamais de nous des artisans de paix, dans la justice et la vérité.
Par l’intercession de Notre Dame, nous te prions.

Hommage à Samuel Paty assassiné le 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (78)

De Lourdes, le père Jean Ménétrier fc nous invite à une révolution fraternelle

Des permanents de la la Cité Saint-Pierre étaient présents devant l’Hôtel de Ville de Lourdes pour rendre hommage à Samuel Paty le 21 octobre. Jean Ménétrier fc, aumônier à la Cité nous encourage à la “révolution fraternelle” :

“J’ai été heureux de voir autant de monde rassemblé à l’appel de la Municipalité de Lourdes pour un hommage à Samuel Paty.
Je ne connaissais pas beaucoup de ces personnes, mais elles étaient là pour dire “non” au terrorisme, “non” à la peur ! Nous étions rassemblés dans un même élan républicain.
Personnellement, je crois que ce qui nous rassemblait c’est notre foi en l’homme capable de beau, de juste et de vrai, c’est le rêve d’une fraternité et d’une amitié sociale qui ne se cantonne pas aux mots (Pape François).
J’ai rêvé aussi d’une prise de parole de tous les responsables des autres confessions religieuses pour affirmer notre volonté de construire ensemble avec les pouvoirs publics cette société fraternelle.
Enfin, ce soir, je dis MERCI à Dieu, pour cet évènement, pour avoir vu et entendu le cri des hommes. J’ai entendu l’appel à entrer en résistance : avec le Secours Catholique, nous disons “révolution fraternelle”, nous croyons que chacune et chacun peut et doit s’y donner.”

Intervention de Jean Ménétrier Fils de la Charité et Aumônier à la Cité saint-Pierre à “Lourdes United” – Émission spéciale – Premier e-pèlerinage mondial le 16 juillet 2020, par les Sanctuaires de Lourdes.

“Lourdes United” – Émission spéciale – Premier e-pèlerinage mondial le 16 juillet 2020, par les Sanctuaires de Lourdes, intervention de Jean Ménétrier Fils de la Charité et Aumônier à la Cité saint-Pierre
Fresque : le choc de la rencontre, chantiers, septembre 2014, à la Cité Saint-Pierre de Lourdes

De Grigny (91) le père Jean Guellerin fc nous rappelle que la paix se construit chaque jour

Le curé de Grigny, le père Jean Guellerin fc, a rendu hommage à Samuel Paty au nom de l’Eglise catholique de la ville devant l’hôtel de ville de Grigny ce 21 octobre :

Au nom des chrétiens de l’église catholique présente dans notre ville de Grigny, nos pensées et nos prières sont bien sûr pour Samuel Paty, sa famille, pour les professeurs et les élèves du collège et pour la population de Conflans St Honorine, tous durement éprouvés par cet assassinat inqualifiable d’un professeur qui aimait son métier et ses élèves.

Ce tragique évènement a soulevé une immense émotion à travers tout le pays, mais il faut aller bien au-delà de l’émotion pour réfléchir et agir avec lucidité. La foi chrétienne dans nos églises, nous rappelle que la vie de tout homme de toute femme a un prix inestimable aux yeux de Dieu et pour notre humanité.

Personne ne peut se dire chrétien, ou se réclamer de Dieu pour détruire et pour donner la mort au nom de ses convictions. Utiliser Dieu pour justifier des actes de mort est une insulte à l’humanité, une insulte au Dieu d’amour, une insulte à la société et à ses institutions chargées de gérer le bien-être de la population de nos villes. La foi qui s’exprime dans nos religions nous invite à aimer Dieu, à aimer les hommes et les femmes de notre entourage, en paroles et en actes.

Chrétiens, nous défendons le droit à la libre expression, exercé avec discernement comme a su le faire Monsieur Samuel PATY, conscient d’éduquer ses élèves à cette liberté d’expression, tout en préservant des élèves qui seraient plus fragiles. Nous saluons à la foi sa conscience professionnelle, sa détermination et le bon sens dont il faisait preuve face à l’aveuglement de certains.

Nous chrétiens, nos pensées vont aussi à nos frère et sœurs Musulmans qui veulent vivre leur foi dans la paix et le respect des autres. Les actes de barbarie commis au nom de l’Islam sont des blessures pour nos amis musulmans. Ces actes, nous le savons, n’ont rien à voir avec la foi, mais sont le résultat d’une ignorance totale et de l’aveuglement qui en découle.

Mais assez de mots ou de belles phrases, nous sommes attendus dans nos capacités d’agir. Le pouvoir civil sait combien la tâche est difficile dans le domaine de la sécurité, de l’éducation, et pour la compréhension des différentes religions dans l’école.

Chrétiens de Grigny, nous vivons ensemble avec nos amis des différentes confessions religieuses, avec celles et ceux qui ne se réclament d’aucune religion, mais qui ont un sens aigu de l’homme et de sa dignité. La lutte contre les violences, la lutte pour construire la paix ne se décrète pas. La paix, nous la construisons, si nous le voulons vraiment, et ceci chaque jour, dans nos immeubles dans les quartiers, dans nos lieux de vie.

Quelles que soient nos convictions philosophiques ou religieuses, nous découvrons que personne ne peut avoir une vie épanouie s’il n’y a pas d’amour dans sa vie. Cela est inscrit dans nos gènes. Tout un chacun, nous aspirons à vivre en paix , ensemble. Grigny, ville de la paix, nous provoque à cela. Chrétiens, nous nous associons à tous ces efforts pour participer à cette construction de la paix.

Je vous remercie.

enseignant marche sac par Pexels de Pixabay

Jean Guellerin fc a été aumônier national de Pax Christi France :

“Oser le dialogue et bâtir la Paix entre personnes, peuples et nations”

J’ai envie de vous dire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Je commente sur FaceBook

X