Ordinations chez les Fils de la Charité

Ordinations2019

Richard ADALIM fc, L’évêque Mgr Michel PANSARD, Jayson ABAO fc, Etienne De SOUZA fc.

Des ministres tout frais pour les milieux populaires

Grigny, diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes. Ce dimanche 23 juin 2019, à la paroisse Notre Dame-de-toute-joie, les cœurs sont à la fête! Le père évêque, Michel PANSARD, est venu conférer le sacrement de l’Ordre à trois jeunes candidats, tous issus de la Congrégation des Fils de la Charité.

Parmi les heureux élus un diacre, Etienne De SOUZA, qui exerçait son ministère diaconal à Grigny et à Ris Orangis. Maintenant, Il est ordonné prêtre et va pouvoir consacrer sur l’autel, pour ses frères, le pain et le vin eucharistiques qui refont leur force spirituelle. Il va aussi leur donner le sacrement de la réconciliation, afin de guérir et refaire ces liens toujours fragiles unissant les hommes à Dieu et entre eux, dans le jeu complexe des relations humaines et sociales.

Puis, deux autres Fils de la Charité venus, eux, des Philippines : Richard ADALIM et Jayson ABAO. Ils sont arrivés à Paris depuis deux mois pour connaître les réalités de la Congrégation et apprendre le français. Après les vœux perpétuels qui signent leur engagement définitif, Ils ont été admis, à leur demande, au sacrement de l’Ordre. Le diaconat est l’étape qui les mène au ministère presbytéral. Le don reçu lors de l’ordination imprime en eux l’esprit du service. Ils deviendront aux côtés des évêques et des prêtres, des serviteurs de la Parole de Dieu et de la vie évangélique qui irrigue et anime toute l’Eglise.

Tous les trois, cependant, sont unis par une même vocation et vivront le ministère pastoral à la manière des Fils de la Charité. Enracinés dans l’intuition du fondateur, le père Jean Emile ANIZAN, ils auront à cœur d’imiter la vie et le ministère public de Jésus-Bon Pasteur, l’Ami des pauvres et des petits. Ils sont destinés au peuple confiné aux périphéries des grandes villes actuelles, là où leur mission les conduit. Principalement envoyés vers ces gens que l’on regarde souvent comme des poids ou qui sont traitées comme de vulgaires personnes sans dignité ni valeur.

A la suite du fondateur, ils sont particulièrement appelés à offrir à ce monde-là, avant tout, le témoignage d’une vie traversée par les signes de la sainteté, à l’image du Christ. Puis, à se donner avec amour et zèle pour les former à devenir des sujets et protagonistes de l’évangélisation. Enfin, à mettre au centre de leurs préoccupations le sort des plus pauvres d’entre eux, les plus vulnérables dont la condition, justement, interpelle de manière radicale l’esprit de charité et l’imagination pastorale.

En cette belle occasion, les fidèles se sont mobilisés en grand nombre. Des amis prêtres, religieux et religieuses, ont tenu à être présents autour du prêtre et des deux diacres. Certains sont même venus de très loin : de Londres pour les parents d’Etienne. Depuis Manille et Toronto pour les deux Fils Philippins.

Dans l’ambiance des festivités marquant le centenaire de la fondation des Fils de la Charité (1918-2018), c’est une grande joie de célébrer un tel évènement. En plus de ces trois frères, quatre autres seront ordonnés dans les jours prochains en Afrique: Simon Pierre et Charles à Kinshasa, le 29 juin et Ulysse et Chult-Naël à Brazzaville le 6 juillet. Belle moisson de ministres tout frais pour les milieux populaires!

Kishasa le samedi 29 juin

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X