Coronavirus (COVID-19) : témoignage de Daniel Godefroy fc

La moitié de la planète en confinement depuis fin mars 2020. Pour lutter contre la pandémie les gouvernements ont pris des mesures de confinements.

Les religieux, partout dans le monde, sont aussi tenus de respecter ces mesures restrictives.  Ils témoignent de leur manière de le vivre et de leur action.

La situation aux Philippines en ce temps de pandémie

Le père Daniel Godefroy fc, Français, est confiné à Quezon City (Diocèse de Navaliches aux Philippines) où il travaille à Jesus of Nazareth Parish depuis plus de quinze ans. Il est en équipe de religieux avec Michaël Jayson Abao fc et Arnel Bodota fc. Dans le Diocèse d’Antipolo vivent aussi Jean-Jacques Bruneau fc, Emmanuel Aka Amon fc, Jhonas Enopia, Richard Adalim fc.

Daniel Godefroy crédit Claudine Canales Millanes

1. La remise en cause la plus grande de l'histoire

Les conséquences du confinement à Manille

Pour nous aux Philippines la décision de quarantaine a été prise dès le début de l’épidémie le 15 mars, pour un mois, dans la grande île de Luzon (où est la capitale Manille), alors que très peu de cas étaient détectés, en partie à cause du manque d’appareils pour tester les personnes potentiellement contaminées.

La semaine sainte sera très différente des traditions habituelles si importantes aux Philippines.

Programme de la semaine Sainte 2020 aux Philippines

Mais les conséquences de ce confinement sont dramatiques pour de nombreuses familles dans les quartiers pauvres. Les familles vivent souvent au jour le jour et n’ont pas d’économies pour supporter  des épreuves comme celles-ci. En effet pratiquement tout travail est arrêté, ce qui signifie plus de travail donc plus de salaire. Et, même lorsqu’il serait possible de travailler, il n’y a plus de transports. Donc la seule solution est de rester à la maison.

Mais où trouver la nourriture nécessaire pour survivre ? Les magasins d’alimentation restent ouverts, mais ceux qui n’ont pas de quoi acheter sont les plus pénalisés.

La solidarité s'organise

Générosité individuelle

Les Philippins sont des gens inventifs et résilients devant les épreuves. Dans ces circonstances, des générosités se font jour et des gens très riches décident d’aider. En fait ce n’est que justice, mais ici le mot « charité » est mieux compris que le mot « justice ».

L’Etat

Les institutions gouvernementales ont dit qu’elles feraient des propositions : les barangays (autorités locales) et les villes doivent apporter une aide en nourriture (riz, épiceries), c’est déjà quelque chose  même si c’est très insuffisant.

L’Etat a dit qu’il aiderait les familles de 4 Ps (un programme de l’Etat pour aider les familles les plus en difficulté). Ils promettent aussi d’aider les salariés qui ont perdu leur emploi par l’intermédiaire de DOLE (le Département d’Aide à l’Emploi) mais il faut fournir une attestation de l’employeur et c’est très difficile pour beaucoup d’obtenir cette attestation, et aussi à travers le DSWD (Services Sociaux de l’Etat) mais là encore on ne connaît pas d’exemples de familles qui aient reçu quelque chose…

Migration de Capri23auto par Pixabay

L’Eglise

L’Eglise essaye de faire tout son possible pour organiser l’aide. “Caritas”, l’organisme de l’Eglise qui gère l’Action Sociale s’est engagée à apporter  une aide aux familles les plus pauvres. Des familles riches et en particulier les propriétaires de grandes chaines d’Alimentation ont décidé de distribuer des bons d’achat d’alimentation dans leurs magasins.

Actuellement sur notre paroisse Jésus de Nazareth (avec Daniel Godefroy fc, Michael Jayson Abao fc et Arnel Bodota fc) nous nous mobilisons pour organiser cette distribution où chaque famille reçoit l’équivalent de 500 à 1,000 Pesos (moins de 10 à 20 Euros). Actuellement nous avons distribué ces bons d’achat  à environ 3000 familles et nous continuons à lister les familles en difficulté dans tous les quartiers de notre paroisse

Les Fils de la Charité s’occupent aussi la paroisse San Felipe Neri à Taytay (Diocèse d’Antipolo). Ils vivent aussi la solidarité : ils ont distribué environs 6000 chèques de solidarité aux familles au nom de Caritas…

Appel à la générosité

Apres, une deuxième phase de solidarité nous permettra, nous l’espérons, de distribuer du riz et des aliments aux familles dans le besoin.

L’école de Médecine de l’Hôpital St Lukes avec qui nous travaillons depuis 13 ans, a invité à la solidarité et des promesses de dons se montent à près de  200,000 Pesos (3600 euros).

Ce sont de bonnes nouvelles et nous espérons encore des aides de nos amis de l’étranger (Kaibigan ou Damayan). Cela nous permettra de faire des distributions dans les quartiers les plus en difficulté.

Car c’est maintenant officiel depuis aujourd’hui, la quarantaine sera prolongée  jusqu’au 30 avril et cette situation devient très difficile pour les pauvres…

 

Extrait de la lettre de Daniel Godefroy fc, du 7 avril 2020

Souscription Covid-19
Fabrication de croix avec des palmes

2. La série : "Dans les périphéries du monde"

#Episode 1 : Daniel Godefroy fc, Philippines

#Episode 2 : Jorge Cruz da Costa fc, Brésil

Abonnement chaîne youtube

#Episode 3 : Antonio Santiago fc, Mexique

#Episode 4 : Jean-Michel Rapaud fc, France

#Episode 5 : Martirián Marbán fc, Colombie

#Episode 6 : Moïse N'Guetta fc, Côte d'Ivoire

#Episode 7 : José Manuel García fc, Espagne

#Episode 8 (dernier) : Saturnin Mungi fc, RDC

J’ai envie de vous dire

  • De Sotomayor dit :

    Bonjour,
    Je peux vous envoyer un peu d’argent mais comment faire?
    Bon courage, Daniel, c’est Patricia, on s’est connus à Colombes…je m’occupais de l’ACE… j’ai 3 enfants… c’est vieux tout ça mais je ne t’ai pas oublié. Toi et Robert, vous m’avez Tellement donné !

  • Hurel Claude et Françoise dit :

    Bonjour Daniel, nous avons eu ces nouvelles par Michel radenac avec qui nous sommes à la cfdt retraités. Nous sommes contents de te revoir même de loin. Nous vivons surtout la dimension internationale par le ccfd terre solidaire, mais nous sommes heureux d être ainsi en communion avec ce que vous vivez aux Philippines. Nous te disons notre amitié. Claude et Françoise HUREL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Je commente sur FaceBook

X