Célébration des 50 ans de sacerdoce de Bernard Kippeurt fc, le 25 juin 2017 à Bourges Actualités

Bernard Kippeurt fc fête ses noces d’or au service des quartiers populaires


Bernard Kippeurt fc fête ses noces d’or
au service des quartiers populaires

Bernard est religieux Fils de la Charité depuis 1964 et prêtre depuis 50 ans ! Il est actuellement en mission à Bourges. Il nous offre son témoignage en guise de remerciement aux personnes rencontrées sur son chemin de vie.

Vocation

Célébration des 50 ans de sacerdoce de Bernard Kippeurt fc, le 25 juin 2017 à Bourges

© Jacques Brelaud

Le 24 juin 1967, en l’église saint Jean-Baptiste de Belleville (Paris 19e), j’étais ordonné prêtre, dans la congrégation des Fils de la Charité, au service des quartiers populaires et défavorisés.

Déjà enfant, je voulais être prêtre. Mes parents, ouvriers, ne m’en ont pas empêché, et je leur en suis reconnaissant. Après le séminaire à Nancy, et le service militaire, je suis “entré chez les Fils”. J’ai vécu “mai 68” comme jeune prêtre, dans le quartier de la Bastille (Paris 11e ).

En équipe, en quartiers populaires

Je suis allé ensuite dans différentes villes : le Kremlin-Bicêtre, Auxerre, Evreux, Belleville (Paris 19e ), Valenciennes, et enfin Bourges.

J’ai toujours vécu en équipe, et toujours dans des quartiers populaires.

© Jacques Brelaud

J’ai travaillé à mi-temps pendant 10 ans : dans les produits surgelés, puis à la caisse d’allocations familiales. C’est par la CAF que j’ai commencé le soutien scolaire et l’aide aux devoirs. Et j’ai toujours continué cette activité qui me tient à cœur.

Dans tous les endroits où je suis allé, j’ai rencontré : des quartiers “colorés”, riches de leurs différences, l’enfance handicapée mentale, le travail salarié, des situations de pauvreté affligeantes, le monde musulman, avec des hommes et des femmes intelligents, intéressants, qui ont élargi ma vision du monde, et les enfants qui viennent faire leurs devoirs avec persévérance, ce qui fait secrètement mon admiration.

Société et Eglise bousculées

En 1967 le concile ” Vatican II” vient de se terminer, un courant d’air frais bienvenu dans l’Eglise ! C’est aussi la veille de mai 68, qui a bousculé bien des choses et des gens. Et, pour la petite Histoire, le début de la télé couleur. Et les années 80, qui ont vu le début du sida, des tags un peu partout, du terrorisme… Baisse de la fréquentation du caté, augmentation du nombre de familles “recomposées” et monoparentales.

Ce que je retiens

Célébration des 50 ans de sacerdoce de Bernard Kippeurt fc, le 25 juin 2017 à Bourges

© Jacques Brelaud

Mais ce que je retiens avant tout de ces 50 années, ce sont des visages… de prêtres fraternels, de chrétiens généreux, de gens simples et accueillants, d’enfants sympathiques, drôles, attachants, encore innocents (je ne suis pas naïf, je sais que ça ne durera pas) mais chacun, chacune, unique en son genre, belles images de Dieu sur notre route ! Ceux du caté, ceux d’El Qantara, et les adultes qui les accompagnent.

Je dis MERCI à Dieu, d’abord, et à vous tous et toutes, dont je ne retiens pas toujours le nom… mais dont le visage reste gravé en moi.

Bernard Kippeurt, Fils de la Charité à Bourges


Le dimanche 25 juin 2017, en l’église Saint-Jean de Bourges les paroissiens étaient invités à la messe du jubilé de sacerdoce de Bernard Kippeurt fc et la FÊTE DES NATIONS avec les enfants du caté et du Hameau de la fraternité.

 


Sur le même thème :


Vous souhaitez être tenu informé des événements des Fils de la Charité ?
Abonnez-vous aux Nouvelles mensuelles : cliquez ici

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *