Rencontre des Prêtres-Ouvriers Fils de la Charité, 3 décembre 2016 Actualités

Rencontre annuelle des Prêtres-ouvriers Fils de la Charité


Rencontre annuelle des Prêtres-ouvriers Fils de la Charité

Ce 3 décembre 2016, Jean-Pierre Maçon fc a témoigné de son travail en tant que cuisinier lors de la rencontre annuelle des Prêtres-ouvriers Fils de la Charité. 

En mémoire

Nous avons commencé par faire mémoire de notre frère Pierre Chamousset fc qui nous a quitté le 23 septembre 2016 à 94 ans (en savoir plus). Il était très simple, très humain sans vouloir donner de leçon. On peut vraiment dire de lui qu’il a rejoint le peuple. Il a été parmi les cinq premiers Fils de la Charité P.O. avec Paul Bardin (+2010), Pierre Carré, Claude Depoil, Louis Chedmois lors de la relance.

Rencontre des Prêtres-Ouvriers Fils de la Charité, 3 décembre 2016

© Jean-Michel Rapaud fc

Travail et précarité

En intérim

Jean-Pierre a raconté (aux huit autres P.O et au responsable de France) ses premiers mois de travail et la façon dont il vit son ministère P.O. Fils de la Charité.

Embauché par la boîte d’intérim Adecco (220 000 personnes), il travaille pour de grands groupes multinationaux. Le plus souvent il est à Orly. Il est cuisinier. Ses contrats sont toujours très courts. Ce travail est un lieu de grande précarité et de fracture. Difficile de parler ensemble. C’est difficile pour les syndicats de négocier, ils ne peuvent rien obtenir même pas des choses toutes simples comme des tenues correctes et des chaussures.

“Etre dans cette précarité, avec eux, c’est là que je suis le plus Fils de la Charité” dit Jean-Pierre.

"Chômage, précarité : halte aux idées reçues !", Coordonné par Jean-Francois Yon, Les Editions de l'Atelier, 2017, 240 pages, 10 euros

© Les Editions de l’Atelier
Parution le 19 janvier 2017

En communauté et en paroisse

Il est en équipe Fils de la Charité avec deux autres religieux. Dans le 18ème, à Paris, il a une vie de prière ensemble. Il s’occupe d’une équipe JOC et d’un collectif de précarité. Il donne un coup de main à la paroisse Sainte-Hélène.

Jean-Pierre conclut : “Le ministère P.O. c’est du levain dans la pâte”.

Etre “avec”, nos engagements

Chacun a ensuite raconté ce qu’il devenait, où il était inséré. La retraite a changé nos lieux de présence pourtant nous nous disons toujours Prêtres-ouvriers. Sans doute parce que, comme lorsque nous travaillions, nous avons la même présence. Etre avec, continue à être notre refrain.

Témoignage de René Lelièvre fc dans le livre « Royale bibliothèque, textes et photos », de Dominique Samiero, Editions Invenit, 2016

© Editions Invenit
Avec le témoignage de René Lelièvre fc

Certains sont partie-prenante de sections de retraités dans leur syndicat ; d’autres où les mêmes sont engagés dans leur quartier comme le sont des habitants avec eux. Il y a encore l’accueil des sans-papiers, l’engagement avec le peuple palestinien, les liens personnels ou officiels avec les musulmans

Nous avons enfin lu une lettre de Bernard Claireau fc (Fils de la Charité au Mexique) envoyée au collectif P.O. Il raconte la lutte de femmes de mineurs qui veulent récupérer les corps de  leur mari restés au fond de la mine par peur de découvrir les vraies causes de l’accident. “Au mois de Février notre Paroisse, écrit Bernard, va recevoir un camion des familles des victimes et des familles qui luttent pour aller protester au pied du siège de la direction…”

 

Nous avons terminé en faisant le point de notre prochaine plaquette : sur le thème de notre ministère P.O. Fils de la Charité.

René Lelièvre fc

 

En savoir plus

 

Et aussi

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *