Pointe Noire Actualités

Nouvelle Paroisse au Congo


Paroisse Jésus Bon Pasteur de Vindoulou

à Pointe-Noire – République du Congo


Pointe NoireLe Diocèse de Pointe-Noire a érigé en octobre une nouvelle Paroisse dans le quartier de Vindoulou. Deux Fils de la Charité ont été nommés par l’Evêque pour en prendre la responsabilité pastorale. Ignace Pemba fc nous raconte sa visite.

Un vaste chantier

Au centre du terrain d’une superficie de 4 000 mètres carrés, trône une belle croix en bois d’une hauteur de 5 mètres et une pancarte indiquant que le terrain est une propriété du diocèse de Pointe-Noire et des Fils de la Charité. Aucun arbre n’est planté, la cour est propre sauf quelques mauvaises herbes éparses qui poussent. On trouve un tas de sable et de gravier soigneusement rassemblés et des briques alignées les unes sur les autres en guise de clôture. Sur une des parcelles du terrain est bâtie une chapelle provisoire en tôles où les fidèles se réunissent pour les célébrations. Deux hangars nouvellement construits servent d’abris pour les rencontres, les réunions et la catéchèse.
Pointe NoireLa chapelle toute construite de tôles et de bois est de taille modeste. Elle comporte une porte centrale et de chaque côté une porte. A l’intérieur deux rangées de bancs collés les uns contre les autres délimitent l’allée centrale. L’autel est surélevé et le sol cimenté.
La nouvelle paroisse compte déjà quelques groupes et mouvements d’enfants, de jeunes, d’adultes et près de 300 catéchumènes. Tout est à faire, à mettre en place, à planter, à construire et à bâtir. Cette pastorale demande aux frères d’être attentionnés, de former, de prévoir, d’organiser, d’accompagner, de coordonner, d’actionner et de contrôler. Un vaste chantier. Tout se fait avec un groupe de laïques, d’hommes et de femmes de bonne volonté.
Le plateau de Vindoulou, autrefois une plantation de pins et d’eucalyptus, est un quartier en pleine expansion et dépourvu d’eau, d’électricité, de routes et d’infrastructures de base comme l’école, l’hôpital, le marché… C’est ici que les Fils de la Charité ont choisi d’être et de vivre comme pasteurs et apôtres du peuple pour faire résonner l’Evangile en paroles et en actes à la manière du Père Jean-Emile Anizan. Dans ce lieu où est en jeu la construction de l’Homme et d’un monde humain : l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable, le lien social dans ce quartier défavorisé, la recherche du sens de la vie, l’aide au développement… les Fils de la Charité ont fort à faire.

Erection de la Paroisse

Pour les chrétiens catholiques, nous sommes les bienvenus car il fallait parcourir de longues distances pour l’Eucharistie, pour vivre et pratiquer sa foi. Ils ont désormais leur église et leurs pasteurs. Nous étions attendus. L’Eglise est désormais visible et Pointe Noireprésente dans ce vaste quartier. Voulue par l’évêque, demandée par les fidèles, avec l’accord du Supérieur Général et de son conseil, la paroisse Jésus Bon Pasteur a été érigée le dimanche 12 Octobre 2014, en présence d’Emmanuel Say Kouamé (Assistant, Secrétaire, Procureur Général) représentant du Supérieur Général et d’Ignace Pemba (Responsable de la Branche Africaine jusqu’en décembre 2014). L’évêque de Pointe-Noire Monseigneur Miguel Ollaveri était entouré de son vicaire général, du conseil presbytéral et d’une vingtaine de prêtres et religieuses. On pouvait compter plus de 400 fidèles rassemblés malgré la pluie, heureux d’être là et d’avoir une paroisse.

Jean-Fulbert Malanda Ngouedi, installé comme curé, fait équipe avec Théodore Mbaloula. Les deux prêtres Fils de la Charité en mission sur cette nouvelle paroisse louent une maison située presque en face. Ils y mènent une vie sobre et modeste. Les conditions de vie matérielle encore précaires et difficiles rendent le travail pastoral pénible. Il faut très vite étoffer l’équipe. Sinon, comment être efficace, proche des gens, des familles, visiter les malades, administrer les sacrements, célébrer et répondre aux sollicitations de l’évêque et du diocèse…Nous avons l’impression que tout presse et va vite. Les chrétiens vous assaillent, sollicitent, demandent, contribuent et veulent que les choses bougent, avancent. Déjà deux messes sont célébrées chaque dimanche.
Pointe NoireL’Evêque nous a confié, en plus de l’animation pastorale paroissiale, l’aumônerie de l’Apostolat de la Mer et des migrants et la création d’une nouvelle paroisse en projet dans le quartier en face. A deux dans l’équipe, c’est trop juste. Les frères sont déjà submergés. Il nous faut des hommes et des moyens.

Les projets

Les projets pour l’avenir fusent: clôturer et sécuriser le terrain, construire une maison communautaire (presbytère), bâtir l’église, des salles et créer des œuvres comme un dispensaire, une école, un forage pour s’approvisionner en eau…
Le quartier a de l’avenir. En plus des habitations, des églises de réveil et des sectes, des commerces, on y trouve un des plus grands et célèbres cimetières de la ville de Pointe-Noire, mont Kamba fermé au public parce que rempli, et celui de Vindoulou opérationnel, un nouveau camp militaire, un poste à péage, des entrepôts et des usines… Une zone industrielle est prévue et quelques usines déjà installées. La seule voie goudronnée est celle qui traverse le quartier : la route nationale numéro 1. D’accès difficile en saison de pluie, le quartier manque de routes. La communauté chrétienne est constituée de nombreuses ménagères, de familles modestes, de petites gens qui habitent pour la plupart des maisons en dur inachevées, en planches et en tôles.Pointe Noire

Le nom de Jésus Bon Pasteur donné à la nouvelle paroisse a une histoire liée à la vie même de notre fondateur Jean-Emile Anizan, donc à l’institut. Passionné de Dieu et séduit par le Jésus-Christ évangélisant les foules de Palestine, le Père a voulu être Pasteur et Apôtre d’un grand nombre des gens simples, de familles de travailleurs…Il a donné le nom de Bon Pasteur à la paroisse qu’il a fondée à Paris, dont il a fait la maison mère des Fils de la Charité et où il a terminé sa vie.

Ignace Pemba fc, 
Responsable de la Branche République du Congo

Lire aussi :

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *