L'église Notre-Dame-de-Toute-Joie à Grigny (91) Actualités

Les Chantiers du Cardinal rénovent l’église Notre-Dame-de-Toute-Joie à Grigny (91)


Les Chantiers du Cardinal rénovent

l’église Notre-Dame-de-Toute-Joie à Grigny (91)

De février à avril 2017, la façade de l’église de Grigny est en travaux afin d’assurer la sécurité, comme des éléments menaçaient de tomber. Jean Guellerin fc, le nouveau curé, nous explique dans cette vidéo.

Vidéo des Chantiers du Cardinal

En savoir plus sur la rénovation de cette église : cliquez ici

Grigny II : Des blocs de béton risquent de tomber des murs de l’église

Les Fils de la Charité en communauté à Grigny

L'équipe des Fils de la Charité à Grigny en 2015-2016

© Fils de la Charité

Extrait de Chantiers n°190 – juin 2016

“Et si je rêvais” pages 19 à 21

Quelques flashs sur ce que vit l’équipe des Fils de la Charité à Grigny

La priorité donnée aux jeunes

par Jean-Michel Rapaud fc (curé jusqu’en juin 2016)

“Le 18 mars 2016, j’étais invité à répondre aux questions de jeunes collégiens au sujet du fait religieux. L’Imam de la mosquée de Grigny était aussi présent. Grande première pour ces collégiens que de nous entendre, nous responsables des deux principales religions de Grigny témoigner de notre foi et décrire l’organisation de nos cultes. Ils étaient très attentifs, curieux de mieux connaître nos religions, et pour les jeunes musulmans faire connaissance avec leur imam, signe que la religion musulmane est souvent plus vécue en famille qu’à la mosquée. Les jeunes catholiques me connaissaient.

Puis, le 12 avril, il y eut une table ronde sur la laïcité et l’inter-religion dans un collège d’Evry où nos collégiens de Grigny prenaient à nouveau la parole. Et le 21 avril, ils se sont retrouvés tous ensembles, de Grigny et d’Evry pour exprimer leurs projets qui participent au vivre ensemble en quartier populaire. Merci Seigneur d’être témoin du travail éducatif fait à Grigny auprès des jeunes et auquel nous participons, nous Fils de la Charité. Oui le vivre-ensemble en milieu populaire est bien réel. Il est signe d’espérance”.

Quand la messe rassemble les jeunes…

par Darius Simanzondo fc (ordonné prêtre en RDC en 2015, album photos ici)

L'église Notre-Dame-de-Toute-Joie à Grigny (91)

© Jacques Baudet fc

“Arrivé en France en octobre 2015 sur la paroisse de Grigny, j’ai trouvé sur le Diocèse une organisation pastorale bien différente de ce que je connaissais avant d’arriver dans le diocèse d’Evry-Corbeil-Essonne. La ville de Grigny et celle de Ris-Orangis forment un même secteur pastoral. Dans le but de consolider l’unité entre les jeunes de notre secteur pastoral, avons mis en place la messe des jeunes. Deux messes ont déjà été célébrées un dimanche à 18 heure. La première a été célébrée à Notre-Dame de Toute Joie de Grigny-centre et la deuxième au Sacré-Cœur de Ris-Orangis.

Et je me dis que, quand la messe rassemble les jeunes, c’est la joie, c’est l’amitié, c’est le partage des émotions, c’est la vivacité, c’est l’expression du vivre-ensemble qui se manifeste. Bref, c’est l’unité du corps mystique du Christ qui est rendue visible dans une Église-famille-de-Dieu. “Comme qui dirait”, la vie pastorale de notre secteur dépendra du dynamisme et de la participation des jeunes dans nos différentes célébrations liturgiques. Car la jeunesse est non seulement l’avenir de l’Eglise, mais elle en constitue une force indéniable”.

Des contacts forts divers

par Jacques Robbe fc (religieux-prêtre, retraité)

A Grigny, je suis l’ancien de l’équipe et je ne participe pas à l’animation de nos deux paroisses. Simplement, je prends mon tour dans la vie liturgique, et ma part dans l’animation du catéchuménat, d’une modeste équipe d’ACO, de la Fraternité Anizan et des messes mensuelles des Hmongs. Finalement, mon principal engagement est au bureau de l’Amicale des locataires (CNL), avec aussi des liens réguliers avec des militants du Parti Communiste. Le pape François dit bien ce que j’essaie de vivre : “le sanctuaire de Dieu, c’est le visage de tant de personnes qui croisent nos chemins”. J’aime ces contacts forts divers avec des femmes et des hommes épris, comme moi de justice, mais aussi avec tant de personnes rencontrées sur le marché, dans le bus ou le RER. Un seul regret : je n’arrive pas à parler avec tous ces jeunes déconnectés de la vie sociale, et qui ne savent rien faire d’autre que de vivre de la vente de drogue.

Devant les jeunes, je suis quelqu’un qui vit

par Etienne de Souza fc (a prononcé des voeux religieux en septembre 2017, album photos ici)

L'équipe des Fils de la Charité à Grigny en 2015-2016

© Fils de la Charité

Actuellement au séminaire, je suis en insertion pastorale sur Grigny du vendredi soir au dimanche soir. J’accompagne sur la Grande Borne les enfants de CM2 et les jeunes de 15-16 ans qui préparent la confirmation. Beaucoup de jeunes ont du mal à sortir de leur quartier, et il y a peu de transports. Cela dit, je suis heureux de travailler en équipe avec les Fils et les catéchistes, parce que je sens que j’y apporte quelque chose de ma formation intellectuelle et spirituelle, et aussi pour des tâches administratives.

Dans le même temps, les catéchistes m’apprennent beaucoup au niveau pratique (gérer les groupes, encourager les jeunes un peu timides). Les enfants et les jeunes m’apprennent à rester jeune dans la tête, à m’intéresser à ce qui se passe dans le quartier, la société, le monde. Les enfants sont très vifs et curieux sur tout ce qui concerne la foi (pourquoi Jésus est mort sur la Croix ? est-ce que Dieu peut avoir un Fils ?) et la formation universitaire m’aide parfois à répondre. Les ados m’invitent à témoigner d’une foi “incarnée” : devant eux, je ne suis pas un savant, mais quelqu’un qui vit. Les paroissiens me poussent aussi à vivre humblement, à écouter et à observer comment la communauté chrétienne vit sa foi, dans les chants, les temps de prière, les repas conviviaux. Même si je l’ai déjà vécu étant enfant, j’en redécouvre la valeur.

Dialogue avec les musulmans et les juifs

par Jacques Baudet fc (religieux-prêtre)

Avec une équipe de six catéchistes, j’accompagne le catéchisme du primaire sur Grigny-centre. Depuis l’année dernière l’équipe animatrice a été renouvelée et chacun a reçu une lettre de mission pour trois ans renouvelables. Au fil des mois je suis heureux de constater la convivialité et le bon esprit qui s’y vit, et comment chacun prend confiance et voit des initiatives à prendre et a le souci de permettre à d’autres paroissiens de trouver une place active dans la paroisse, sans oublier les enfants et les jeunes.

Je suis aussi aumônier pour l’équipe diocésaine du service des relations avec les musulmans; plusieurs groupes de dialogue chrétiens musulmans existent sur le diocèse, avec de belles réalisations. La présence de la synagogue de Ris-Orangis avec le rabbin Michel Serfaty et les rencontres de dialogue et de formation au judaïsme proposées par le service diocésain des relations avec le judaïsme apportent aussi beaucoup à ma vie spirituelle et à l’approfondissement de ma foi chrétienne.

Couverture de la revue chantiers de juin 2016

© Fils de la Charité

Extrait de Chantiers n°190 – juin 2016 – “Et si je rêvais”

S’abonner

Abonnement à chantiers

Nous vous remercions d'envoyer un chèque de 6 euros par numéro demandé (à l'ordre de chantiers des Fils de la Charité) , à l'adresse suivante : 22 rue de l'abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux.

Pour un règlement par chèque (à l'ordre de "chantiers des Fils de la Charité"), merci de l'envoyer à Chantiers 22 rue de l'abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux.

Envoyer votre chèque à Chantiers Fils 22, rue de l’Abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux
Parcourir...
S'il vous plaît patienter ...

 

Voir aussi :

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *