Baptême à Saint-Ouen Actualités

Le défis du catéchuménat, en famille


Le défis du catéchuménat, en famille

En septembre l’heure des inscriptions (ou des réinscriptions) pour le catéchuménat et le catéchisme a sonné. En plein dans l’actualité la revue chantiers nous donne le témoignage d’une famille baptisée, à Pâques 2015 à Saint-Ouen (93), après deux ans de catéchuménat.

De défis en défis,
une famille fait son chemin

Interview des parents Sandrine et Lionel par Lucien Marratier fc

Lucien : Avant de parler de ce qui a été un grand événement pour votre famille, ton baptême Lionel, et le baptême des enfants, vous pourriez peut-être commencer par vous présenter et présenter votre famille précisément.

Sandrine : Nous sommes ensemble, Lionel et moi, depuis 21 ans. Nous avons 4 enfants. Kévin né en 97, Steven en 99, Clara en 2004 et Enzo en 2009.

Lucien : Une belle petite famille.

Sandrine : Oui. Nous aimons nos enfants plus que tout au monde. C’est une évidence. Oui, une évidence.

Lucien : Et vous, qui êtes-vous ?

Sandrine : J’aurai 37 ans au mois d’août. Je suis née à Saint-Ouen et j’ai toujours vécu à Saint-Ouen. J’ai été baptisée, bébé, à l’église du Sacré-Coeur à Saint-Ouen.

Lionel : Et moi j’aurai 38 ans en septembre. Je suis né à Vincennes, mais je n’y ai pratiquement pas vécu. J’ai habité dans le 11e à Paris, puis à Bondy, puis à Noisy-le-Sec, dans le 93, puis de nouveau dans le 11ème. Quand j’ai connu Sandrine, on a habité Saint-Ouen. D’abord la rue Pasteur, puis la cité Soubise à partir de 99. Au début, c’était à peu près tranquille. Aujourd’hui le trafic de camest partout et c’est de plus en plus chaud comme on dit.

Lucien : Lionel, qu’est-ce que tu fais comme travail ?

Lionel : Je travaille dans une société de nettoyage industriel : je fais des heures le matin et des heures le soir.

Lucien : Venons-en au baptême. Qu’est-ce qui a fait, Lionel, que tout d’un coup tu as demandé le baptême et les enfants aussi?

 

Rencontre avec Jésus le Christ, catéchèse et cathéchuménat

© CEF

Sandrine : (S’adressant à Lionel) À toi de parler.

Lionel : Oui, mais toi aussi tu es dedans.

Sandrine : En fait, la vraie histoire, c’est que j’avais dit que j’aimerais que Lionel se fasse baptiser et les enfants aussi, parce que j’aimerais bien qu’un jour on se marie à l’église. Lionel a répondu : on verra ! Je vais réfléchir !

Lionel : C’est vrai, moi je n’ai jamais cru en rien, à part en moi-même.

Sandrine : Non, il n’a jamais cru en rien de tout ça.

Lionel : Je disais de temps en temps que tant que je ne vois pas Dieu en face de moi, je ne crois pas. Et puis, j’ai réfléchi et un jour j’ai dit : je voudrais me faire baptiser. Parce qu’il y avait ta grand-mère aussi là-dedans.

Sandrine : C’est vrai, ma grand-mère, qui était très très croyante, disait à Lionel, tant qu’elle était vivante : Il faut que tu croies en quelque chose… et puis, je ne sais pas, un jour, ça fait tilt et il m’a annoncé qu’il voulait se faire baptiser.

Lucien : Alors, qu’est-ce qui a fait que tu t’es décidé ?

Lionel : Oh alors là c’est compliqué. J’en sais pas trop le pourquoi ni le comment. Ma famille était une famille chrétienne, si on peut dire. Mes grands parents étaient baptisés, mes arrière-grands-parents aussi, comme mes parents, mais j’ai jamais vu personne aller à l’église. Moi, je pense que ma famille était athée. C’est ce que je pense.

Lucien : Tu as des frères et soeurs ?

Lionel : Oui, mais je vais commencer par ma naissance. Je suis né le même jour qu’un cousin. Quand mon père a voulu me faire baptiser, aucun oncle ou tante n’a voulu être mon parrain ou ma marraine, à part une tante qui était protestante. Ce qui a énervé mon père c’est que pour mon cousin, on a trouvé un parrain et une marraine. Alors mon père a dit : puisque c’est ça, aucun de mes enfants ne sera baptisé ! Alors je n’ai pas été baptisé. C’est pour ça ! Bon, après j’ai entendu parler de la religion chrétienne, des fêtes de Pâques, Noël…

Sandrine : T’es rentré dans des églises pour voir ou visiter ?

Lionel : Non, je n’y mettais jamais les pieds. Mais quand il y avait des films à la TV sur la Bible, j’aimais bien regarder. On me disait : on l’a déjà regardé ce film… mais moi je voulais le revoir, parce que j’avais du mal à croire ce qu’il y avait dans la Bible, comme le film « les 10 commandements », l’histoire de Moïse. J’avais du mal à croire. Sandrine m’expliquait mais j’avais du mal à croire. J’ai mis beaucoup de temps à me décider. Et puis un beau jour, je crois que c’était en 2010, il s’est passé un truc, je ne sais pas quoi, je me suis décidé. J’ai dit à Sandrine : Il faudrait se renseigner. Moi j’avais peur de faire la démarche, j’avais peur de la réaction du prêtre. Je savais que des gens changeaient de religion, mais je ne savais pas qu’on pouvait se faire baptiser adulte.

Sandrine : On n’avait pas entendu dire que des adultes se faisaient baptiser.

Baptême à Saint-Ouen

© Fils de la Charité

Lionel : Quand Sandrine m’a dit qu’elle avait pris rendez-vous avec un prêtre, là j’ai réalisé que j’allais être baptisé. Et comme j’avais décidé de me faire baptiser, je voulais que mes enfants soient baptisés avec moi. Alors on leur a dit.

Lucien : Et quelle a été leur réaction ? Parce que Kévin, l’aîné, avait quel âge?

Lionel : 14 ans. Les 2 grands ont dit : Nous, ça ne nous intéresse pas ! Alors on a un peu insisté.

Sandrine : Oui, parce qu’ils disaient : On ne connait pas, on ne sait pas ce que c’est, comment on va faire ?… Alors on a dit : Vous apprendrez, c’est comme tout, ça s’apprend !… Clara, elle, était toute contente. Enzo était encore petit… Et puis tout s’est mis en route. Kévin et Steven ont rejoint un groupe d’ados qui se préparaient au baptême. Clara a commencé le catéchisme. Et Enzo est allé à l’éveil à la foi, où il a retrouvé une vingtaine d’autres petits…On peut dire que tout s’est bien passé, chacun dans son groupe… Nous, on leur a dit : On est vos parents, on vous aime, on vous protège, on vous aide quand vous avez besoin de nous, mais le Seigneur aussi vous aide et vous protège !

Coeur sculpté dans l'église de Carolles

© Florence Sanyas

Lucien : C’est surtout pour Kévin et Steven que c’était délicat, vu leur âge. En fait, nous les prêtres comme les accompagnateurs, on a plutôt l’impression que les choses se sont bien passées. Ce n’était pas gagné.

Sandrine : On leur a dit : Lionel se fait baptiser. On ne veut pas vous forcer mais on aimerait bien que vous le fassiez aussi. Sans vous forcer. On aimerait bien que vous participiez au KT. Pour voir. Parce que ce n’est pas possible de dire que vous n’aimez pas si vous ne connaissez pas. Ils y sont allés et ça leur a plu. Animatrices sympas, prêtres sympas, tout le monde est sympa et eux sont contents. On leur dit : Vous voyez, c’est pour vous ! Vous êtes à la maison, c’est votre famille, vous allez à l’église, c’est comme une autre famille !

Lucien : Et maintenant ?

Sandrine : Pour les grands, ils vont voir. Se préparer à laConfirmation ? Participer à la JOC. Clara, elle, demande à être servant d’autel : ça lui est venu comme ça : on n’en a jamais parlé à la maison.

Lionel : Moi, je demande la Confirmation, et j’ai demandé à Sandrine de s’y préparer avec moi, parce qu’elle n’est pas confirmée. Donc on va le faire ensemble. Et j’ai demandé à Éric qui a été mon accompagnateur personnel pour le baptême de
continuer à m’accompagner. Après le baptême, accompagnateurs, accompagnatrices et prêtres se sont retrouvés avec toute la famille pour un repas de fête. Au total, une très belle journée ! !

 

Extrait de Chantiers n°187 – septembre 2015 – “La famille : un bien si précieux”

Couverture de la revue chantiers de septembre 2015

© Fils de la Charité

S’abonner

Abonnement à chantiers

Nous vous remercions d'envoyer un chèque de 6 euros par numéro demandé (à l'ordre de chantiers des Fils de la Charité) , à l'adresse suivante : 22 rue de l'abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux.

Pour un règlement par chèque (à l'ordre de "chantiers des Fils de la Charité"), merci de l'envoyer à Chantiers 22 rue de l'abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux.

Envoyer votre chèque à Chantiers Fils 22, rue de l’Abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux
Parcourir...
S'il vous plaît patienter ...

Lire aussi :

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *