Des yeux, Berlin Actualités

Dieu est venu changer notre regard


Dieu est venu changer notre regard

Jean-Philippe et Jacqueline ont été de nombreuses années en responsabilité du mouvement “Foi et Lumière” dans les Pyrénées. C’est lorsqu’ils habitaient à la Cité Saint-Pierre du Secours Catholique à Lourdes que nous avons fait connaissance avec eux et les enfants qu’ils venaient d’adopter, après avoir vu grandir les enfants issus de leur propre foyer.

 

De l’indifférence à l’accueil

Dans cette petite église du Bas-Berry, la messe est animée par “Foi et Lumière”, des personnes handicapées mentales, leur famille et des amis. C’est simple et c’est beau, finalement ces personnes ont leur place en Église, au milieu des autres, alors qu’elles sont souvent mises à part.

Alors, nous nous sommes mis en chemin, au sein d’une communauté de rencontre “Foi et Lumière”, partageant avec ces personnes blessées dans leur intelligence mais au cœur tout ouvert. A une fête des familles à Pellevoisin, nous découvrons Jean et Lucette qui ont adopté des enfants trisomiques, abandonnés à la naissance à cause de leur handicap. La démarche est reçue en plein cœur par Jacqueline : Pourquoi ne pas ouvrir notre famille à un de ces petits enfants handicapés et orphelins… Nous avions déjà deux enfants, Karine et Laurent. Il faudra deux ans de plus pour que moi, j’accepte ce changement de vie qui touche la famille, les amis, le travail et qui changera toute notre façon d’être.

© Florence Sanyas

Nous sommes passés en quelques années de l’indifférence à l’accueil. Et Jean-Baptiste, petit bébé trisomique 21 de dix mois va arriver chez nous en 1990. C’est la joie à la maison pour tous, nous allons pouvoir en prendre soin, bien nous en occuper. Blessé par son handicap et par son abandon, Jean-Baptiste a soif d’être aimé et réclame, demande, devient le centre de nos occupations. Nous contemplons ce petit être fragile façonner notre famille de sa tendresse, de ses sourires, de sa joie de vivre. Karine et Laurent, qui sont alors jeunes ados, se trouvent confrontés à cette fragilité joyeuse et font preuve d’une très grande bienveillance envers ce nouveau petit frère. C’est Jean-Baptiste qu’ils découvrent, dépassant largement le simple regard sur le handicap.

Notre vie s’est trouvée transformée

Le chemin est parfois sinueux, Jean-Baptiste ne progresse pas comme nous le voulons, ses limites deviennent plus visibles, les parcours scolaires et administratifs plus lourds. Il est inadapté dans notre société car c’est à lui de s’adapter ! Il nous faudra accepter de ne plus tout maîtriser, de faire confiance mais aussi de se battre pour une meilleure considération.

Jean-Baptiste ne restera pas seul. Timothée, également trisomique, viendra agrandir la famille cinq ans plus tard. Et enfin, Maria, petite fille roumaine abandonnée, complétera la famille. Ces enfants à particularité n’ont pas seulement changé notre regard, mais toute notre vie s’est trouvée transformée, vie de famille, vie sociale, vie en Eglise.

Regard d'un enfant avec trottinette en bordure de fontaine

© Florence Sanyas

Tout a changé. Et au cœur de cette vie, Dieu est venu changer notre regard sur Lui-même, en passant par eux.

Un Dieu fragile, petit, menacé par les grands et les puissants qui veulent l’éliminer, un Dieu proche, attentif, plein de tendresse pour ses enfants, pour tous ses enfants. Un Dieu qui se donnera totalement sans rien retenir, uniquement par amour pour nous, pour chacun de nous, dans le don total de sa vie. Ce Dieu tout puissant en Amour nous invite à la confiance, à l’abandon de nos certitudes, de nos propres forces pour Le rencontrer dans le faible, le méprisé, le petit. “Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi”, nous dit St-Paul.

Jean-Philippe et Jacqueline


Les quelques citations ci-dessous résument ce que nous vivons.

  • Jean Vanier : La souffrance, ce n’est pas d’être handicapé, c’est de ne pas se sentir aimé inconditionnellement. La grande douleur des pauvres, c’est que personne n’a besoin de leur amitié.

  • Cesare Pavese a écrit : Tu seras vraiment aimé, le jour où tu pourras montrer ta faiblesse sans que l’autre s’en serve pour manifester sa force. Jean-Philippe et Jacqueline


Extrait de Chantiers n°194 – juin 2017 – “Regards sur le monde”

Couverture de la revue chantiers de juin 2017 sur "Regards sur le monde"

© Fils de la Charité

S’abonner

Abonnement à chantiers

Nous vous remercions d'envoyer un chèque de 6 euros par numéro demandé (à l'ordre de chantiers des Fils de la Charité) , à l'adresse suivante : 22 rue de l'abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux.

Pour un règlement par chèque (à l'ordre de "chantiers des Fils de la Charité"), merci de l'envoyer à Chantiers 22 rue de l'abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux.

Envoyer votre chèque à Chantiers Fils 22, rue de l’Abbé Derry 92130 Issy-les-Moulineaux
Parcourir...
S'il vous plaît patienter ...

Voir aussi

 

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *