Statue du père Anizan à Issy-les-Moulineaux Actualités

Assemblée annuelle 2017 des Fils de la Charité en France


Assemblée annuelle 2017 des Fils de la Charité en France

Les soixante-deux Fils de la Charité habitant en France se sont réunis du 20 au 21 mars 2017 pour leur assemblée générale annuelle.

Il s’agissait de faire le point de l’année écoulée et aussi de traiter certains sujets. Deux sujets ont retenu notre attention : une évaluation de la mission des prêtres-ouvriers Fils de la Charité et une réflexion sur le défi que pose l’individualisme contemporain à la vie religieuse apostolique Fils de la Charité.

Evolution de la mission des prêtres-ouvriers

Maison Saint-Paul à Issy-les-Moulineaux

© Florence Sanyas

Les premiers Fils de la Charité ont été envoyés en mission au travail auprès d’ouvriers après guerre, dans l’élan missionnaire d’alors pour annoncer la Bonne Nouvelle dans des milieux séparés de l’Eglise (cf Mission de Paris, Mission de France…).

Après une période de crise (1954) ce ministère a connu une relance en 1965 dans l’esprit du Concile Vatican II

C’est pour coopérer à la même oeuvre que tous les prêtres sont envoyés, ceux qui assurent un ministère paroissial ou supra-paroissial, comme ceux qui se consacrent à un travail scientifique de recherche ou d’enseignement, ceux-là qui travaillent manuellement et partagent la condition ouvrière – là où, avec l’approbation de l’autorité compétente, ce ministère est jugé opportun – comme ceux qui remplissent d’autre tâches apostoliques ou ordonnées à l’apostolat. Finalement, tous visent le même but : construire le Corps du Christ; de notre temps surtout, cette tâche réclame des fonctions multiples et des adaptations nouvelles.” (décret sur le Ministère et la vie des Prêtres, 8)

Comme Fils de la Charité, nous avons évalué ce ministère dans ses enjeux pastoraux et théologiques.

Assemblée française des Fils de la Charité en France, mars 2017

© Jean-Michel Rpaud fc

“L’autre est notre voyage”

Statue du père Anizan à Issy-les-Moulineaux

© Florence Sanyas

Le deuxième sujet concernait le défi de l’individualisme. Le père Marcel Annequin, omi, nous a aidé en nous rappelant que le concept d’individualisme renvoie à la primauté de l’individu, sa capacité à penser et à agir, d’être autonome.

Comment faire communauté ? Autrement dit comment des individus peuvent vivre en frères ? A quelles conditions ?

En prenant de mieux en mieux conscience que “l’autre est notre voyage” dans le cosmos où nous vivons. Il s’agit de concilier autonomie et appartenance à un corps apostolique Fils de la Charité. Dignité, fraternité et éternité sont à conjuguer pour vivre ce voyage “divin”.

Jean-Michel Rapaud fc, supérieur des Fils de la Charité pour la France

 

Voir aussi :

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *