Ordination presbytérale de Gilbert Julien fc le 3 septembre 2017 à Saint Ouen (France) Actualités

Rentrée 2017 : ordination presbytérale de Gilbert Julien fc


Rentrée 2017 : ordination presbytérale de Gilbert Julien fc

Ce 3 septembre Gilbert a été choisi pour l’ordre des prêtres. C’est ainsi que Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis, l’a ordonné durant une célébration joyeuse et arc-en-ciel, à Saint-Ouen (93).

L’appel à la prêtrise

Les témoignages

Dimanche dernier, au début de la célébration de l’ordination presbytérale, deux jeunes ont témoigné devant l’assemblée réunie à la paroisse Notre-Dame du Rosaire, de l’aptitude de Gilbert à devenir prêtre. D’abord Antoine :

“Depuis mon engagement avec les jeunes dans la pastorale de Saint-Ouen, j’ai eu la chance de vivre des moments forts avec Gilbert. Accompagner les jeunes est un travail exigent et enrichissant. Gilbert a souvent été un recueil de connaissance pour approfondir notre réflexion sur les textes et apporter une touche de concret de la vie de Jésus dans nos préparations de rencontres pastorales. Ces moments d’échanges ont permis de nous questionner sur notre Foi et d’être plus à l’écoute des jeunes. C’est dans ces rapports clés que Gilbert a su nous guider tout au long de cette année. Sa joie de vivre est pour les jeunes et nous autres accompagnateurs un puits d’énergie”.

Puis Olivier a témoigné :

“Les premières fois que j’ai rencontré Gilbert, je le voyais au début de nos rencontres, suspendu à l’oreillette de son téléphone portable, connecté, en communication. Un jeune homme moderne inconditionnel du téléphone et des réseaux sociaux … plus que moi, et futur diacre? Étonnant. En fait j’ai trouvé une personne toujours disposée à répondre, à l’écoute. Evidemment, il s’agit de déconnecter par moment, et je sais depuis, que les temps de retraites, loin de toutes connexions, comptent énormément pour lui”.

Puis poursuivant : “Le groupe de cette année n’est pas aussi facile que d’autres. Certains confirmands ne répondent plus à l’appel. Il a pu me faire part de ses doutes: comment faire pour rassembler les brebis égarées ? Charité, charité, charité… Patience, foi et espérance. Il est persuadé que la réalisation des grands actes passe par “les petites choses” suivant l’enseignement de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Un sourire à la sortie de la messe, quelques mots échangés après une rencontre paroissiale, un vide-grenier, ou une après-midi des jeunes”.

Ordination presbytérale de Gilbert Julien fc le 3 septembre 2017 à Saint Ouen (France)

© Florence Sanyas

L’ordination et la messe

Le peuple ayant été consulté, l’Evêque de Saint-Denis a procédé à l’ordination presbytérale de Gilbert. Les nombreux prêtres, Fils de la Charité et amis, ont imposé les mains sur sa tête, devant la communauté paroissiale, les parents, le frère et la belle-sœur de Gilbert arrivés dans la nuit d’Haïti, de nombreux amis et la Communauté Catholique Haïtienne de Paris, réunis.

Certains chants étaient en créole. La procession des offrandes avec des paniers de fruits était joliment dansée et rythmée au son de ces paroles :

“Devan lotèl ou a n ap avanse Papa, pou nou ofri ou ti kado nou yo, y opa gwo se vre, men se yon jès n ap fè, se senbol pou n di w tout sa nou resevwa”

 

(Jusqu’à ton autel, nous nous avançons Père, pour t’offrir nos présents, c’est vrai qu’ils sont insuffisants, mais nous faisons ce geste, symbole de tout ce que nous avons reçu).

Religieux, et désormais pasteur

Suite à son ordination presbytérale, Mgr Delannoy a accepté la proposition du supérieur de France Jean-Michel Rapaud fc, de nommer nomination de Gilbert : vicaire à la paroisse de Saint-Ouen à compter d’aujourd’hui.

Jean-Michel a lu ensuite la lettre de mission du nouveau religieux-prêtre. Il y appelle Gilbert à vivre son ministère avec ses frères de communauté : Joël Vabre fc, Lucien Marratier fc, Joseph de Mijolla fc et Benjamin Vergniaud fc. Il lui est aussi demandé d’accomplir les services pastoraux en coopération avec l’Eglise diocésaine et de s’impliquer particulièrement dans la pastorale des jeunes.
Religieux et désormais pasteur, il lui est demandé de vivre en équipe de Fils de la Charité et à servir les plus fragiles de nos cités, à la suite de Jésus-Christ, à la manière du Père Anizan.

Au travail !

A la fin de la célébration d’ordination presbytérale, l’Evêque a lancé à Gilbert : “Si on est ordonné prêtre c’est pour être envoyé en mission alors Gilbert… au travail !”.

Puis Pierre Tritz fc, le Supérieur général, a fait part du Centenaire de la Congrégation des Fils de la Charité qui aura lieu de juillet 2018 à juin 2019 et du chapitre général qui se tiendra en août 2018.
Il a rappelé les cadeaux donnés par Dieu à travers les autres ordinations de l’été du diacre Michel en Côte d’Ivoire, des prêtres: Lewis, Jonas et Narcisse en République du Congo et de Pedro en Colombie en décembre. Magnificat! Et il nous a encouragé à prier pour les vocations, partout dans le monde.

Conscient de sa pauvreté Gilbert s’est confié “à la miséricorde de Dieu qui est sans limite”.

Florence Sanyas


Ordination presbytérale de Gilbert Julien fc le 3 septembre 2017 à Saint Ouen (France)

© Florence Sanyas

Invitation :

Gilbert célébrera une première messe dominicale à 16 heures le 17 septembre 2017

à la Communauté Catholique Haïtienne de Paris en l’Eglise Saint Georges de la Villette.


Albums photos

(cliquez pour faire défiler les photos)

 

Homélie de Mgr Pascal Delannoy

Sur l’évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 5, 1-11.

Se donner à Dieu pour conduire à Dieu !

La tradition chrétienne a souvent comparé l’Eglise à une barque, dont le Christ a confié la conduite à Pierre et à ses apôtres puis à leurs successeurs, le pape et les évêques, en leur promettant l’aide de l’Esprit Saint. Dans cette barque nous avons tous pris place au jour de notre baptême. Vous-même, Gilbert, vous y avez trouvé place depuis plusieurs années. Aujourd’hui, par l’imposition de mes mains et le don de l’Esprit Saint vous serez ordonné prêtre, collaborateur des évêques, pour conduire « la barque-Eglise » pour la part qui vous revient et selon la mission qui vous sera confiée.

Le Concile Vatican II, dans le décret sur la vie et le ministère des prêtres, explicite cet aspect du ministère : “Exerçant, pour la part d’autorité qui est la leur, la charge du Christ Tête et Pasteur, les prêtres au nom de l’évêque, rassemblent la famille de Dieu, fraternité qui n’a qu’une âme et par le Christ, dans l’Esprit, ils la conduisent à Dieu le Père (P.O § 6)”. Pour ceux qui seraient effrayés par le mot « autorité » le texte poursuit en précisant : “Dans cette œuvre de construction, la conduite des prêtres, à l’exemple de celle du Seigneur, doit-être extrêmement humaine envers tous les hommes”. Faut-il préciser ici que l’autorité dans l’Eglise n’est pas un pouvoir absolu. A la racine du mot « autorité » il y a l’idée de faire grandir, de faire croître. Exercer une autorité dans l’Eglise c’est déployer des moyens pour que les baptisés puissent grandir dans la vie divine reçue au jour de leur baptême. Cette autorité, cette saine autorité, Gilbert vous la vivrez en communion avec votre évêque et votre supérieur légitime mais aussi avec vos frères prêtres qui, dans quelques minutes vous imposeront également les mains pour rendre visible le lien de charité, de prière et de coopération qui unit les prêtres.

 

Frères et sœurs, connaissez-vous la tâche prioritaire qui est confiée aux prêtres ? C’est l’annonce de la Parole ! L’annonce de la Parole à ceux qui ne connaissent pas le Christ comme à ceux qui le connaissent depuis de nombreuses années. A nouveau, permettez-moi de citer le Concile : “C’est la parole de salut qui éveille la foi dans le cœur des non-chrétiens et qui la nourrit dans le cœur des chrétiens ; c’est elle qui donne naissance et croissance à la communauté des fidèles” (P.O § 4).
En agissant ainsi les prêtres mettent leurs pas dans ceux du Christ. En effet, que fait le Christ au début de l’évangile que nous venons d’écouter ? Il enseigne les foules !
Dans l’Evangile de ce jour, Pierre illustre parfaitement ce ce que produit la parole dans le cœur des croyants. Quand il entend l’invitation du Christ à jeter à nouveau les filets Pierre, pêcheur expérimenté, aurait pu s’en remettre à son seul jugement et refuser d’écouter les conseils de ce fils de charpentier qui ne devait pas connaître grand chose à l’art de la pêche. Mais Pierre fait un autre choix : celui de la confiance dans une parole qui l’invite à l’espérance : « Avance au large et jetez vos filets pour la pêche ».
Gilbert, avec vos frères prêtres, ayez à cœur d’annoncer la Parole de Dieu, une Parole qui réchauffe les cœurs, qui invite à l’espérance, qui ouvre des chemins de vie. Alors les baptisés jetteront avec confiance les filets de la charité, de la paix, de la justice, de la miséricorde là où ils sont présents.

 

Pierre et ses compagnons jettent leurs filets et, surpris, ils relèvent une telle quantité de poissons qu’ils doivent appeler leurs compagnons de l’autre barque à venir les aider. Gilbert, prenez le temps d’annoncer la Parole mais prenez le temps aussi, avec l’aide du Peuple de Dieu, d’en recueillir tous les fruits.
Au lendemain de la résurrection, l’évangéliste Jean nous partagera le récit d’une autre pêche miraculeuse où l’on dénombrera 153 poissons ce qui correspondait aux nombre de nations connues à l’époque. Ces poissons, rassemblés dans le même filet, symbolisent ainsi ce que sera désormais la mission de Pierre et de ses successeurs : rassembler, au nom du Christ, les hommes dans l’unité en devenant des pêcheurs d’hommes ! La prière d’ordination se conclura d’ailleurs par ces quelques mots : “Alors toutes les nations rassemblés dans le Christ, seront transformées en l’unique peuple qui t’appartient et qui trouvera son achèvement dans ton Royaume”.
Rassembler les hommes dans l’unité, au nom du Christ, une mission toujours inachevée. Une mission que prêtres et évêques vivent tous les jours et qui devient particulièrement visible lors de la célébration de l’Eucharistie lorsque le prêtre, au nom du Christ, rassemble les croyants pour que dans la diversité des cultures, des âges, des charismes et des dons ils soient ensemble le Corps du Christ.

 

Devant l’abondance de la pêche, Pierre effrayé demande au Christ de s’éloigner de lui car, dit-il, je suis un homme pécheur. Pierre doit encore découvrir l’incroyable : le Christ ne souhaite pas s’éloigner des pécheurs. Bien au contraire, il veut s’en approcher pour les sauver et leur proposer la vie. Gilbert, par votre ministère, notamment dans le sacrement de réconciliation, soyez le témoin de la miséricorde infinie que Dieu propose à tout homme !

 

Gilbert en écoutant les textes de ce jour vous-même et vos frères religieux avaient probablement pensé à votre fondateur le Père Jean-Emile Anizan. Parmi les paroles que celui-ci nous a laissées il y a celle-ci : “Tant qu’à se donner à Dieu, faisons-le aussi totalement et aussi magnifiquement que possible”. Par le ministère qui vous est aujourd’hui confié, Gilbert, donnez-vous à Dieu totalement et aussi magnifiquement que possible ! Amen !

+ Pascal Delannoy
Evêque de Saint-Denis en France

Et aussi :


Vous souhaitez être tenu informé des événements des Fils de la Charité ?
Abonnez-vous aux Nouvelles mensuelles : cliquez ici

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *